Voici à quoi ressemblera le taxi volant imaginé par Uber

Uber Technologies Inc. a dévoilé mardi dernier son prototype de voiture volante électrique, semblable à un drone. La start-up vise à faire décoller le premier service de taxi aérien au monde au cours des prochaines années. La voiture volante est officiellement appelée « electric vertical take-off and landing vehicles » (véhicules électriques à décollage et à atterrissage verticaux) ou eVTOL.

La compagnie a notamment indiqué que ce projet vise à encourager les concepts de taxi aérien et à favoriser les technologies pour le développement d’un réseau de covoiturage aérien.

Le taxi volant d’Uber, qui doit son aspect plus aux drones qu’aux hélicoptères, a été conçu en collaboration avec l’armée américaine et la NASA. La vitesse de croisière de l’appareil serait de 240 à 320 km/h et il serait en mesure de voler sur une distance de 100 km pour chaque voyage avant de devoir être rechargé.

Le design de l’engin

Les pales du véhicule sont très hautes afin de laisser de la place à bord et de pouvoir y sortir sans se baisser. Ses ailes fournissent aussi de l’ombre et une protection contre la pluie.

Les voyageurs entreraient d’un côté puis sortiront d’un autre, minimisant ainsi la confusion et simplifiant les opérations au sol. L’avion est conçu pour quatre passagers. La firme a déclaré qu’après plusieurs années, le coût du trajet en taxi aérien aurait un coût très abordable.

L’avion est conçu pour « une transition sûre entre le vol vertical et le vol vers l’avant » a déclaré Uber. Quatre ensemble d’hélices empilées, qui sont potentiellement plus silencieux, sont dédiés uniquement aux décollages et aux atterrissages. Une fois que l’eVTOL atteindra l’altitude désirée, une hélice sur la queue fournira la poussée nécessaire pour avancer.

Un projet à fort potentiel

Selon Uber, cela devrait coûter à peu près le même prix qu’un voyage avec l’UberX sur une même distance. UberX est la course en taxi privé le moins coûteuse de l’entreprise.

En attendant, la présentation du taxi aérien a été un moment de bonne publicité pour la société de covoiturage qui est sous le choc depuis qu’une de ses voitures autonomes a heurté et tué un piéton à Tempe, en Arizona, en mars dernier.

Dans le cadre de cette initiative, Uber prévoit d’exploiter « un réseau de petits avions électriques dans de nombreuses villes du monde pour permettre des vols partagés de quatre personnes dans des marchés urbains densément peuplés » a affirmé la marque.

Uber veut lancer les prototypes de taxis aéroportés d’ici 2020.

Mots-clés uber