Voici ce qui se passerait si un astéroïde de 500 kilomètres de diamètre frappait la Terre

La fin du monde représente une source intarissable d’inspiration pour Hollywood. Il ne se passe pas une année sans que ne sorte un nouveau blockbuster basé sur une catastrophe qui pourrait conduire à la fin du monde que nous connaissons actuellement.

En 2011, Discovery Channel avait diffusé une vidéo qui montrait une simulation de ce qui pourrait arriver à la Terre si elle entrait en collision avec un astéroïde de 500 km de diamètre. Des années plus tard, la vidéo de cette simulation produite par la chaîne américaine a refait surface sur Twitter.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

À travers cette vidéo très réaliste, Discovery Channel veut nous donner une idée de ce qui pourrait un jour arriver à notre chère planète.

Le point d’impact situé dans l’Océan Pacifique

Dans la vidéo, l’astéroïde s’écrase dans l’Océan Pacifique. Au moment de l’impact, il arrache d’abord 10 km de la surface de l’écorce terrestre et propage une onde de choc qui se déplace à des vitesses hypersoniques ainsi que des débris qui se répandent aux quatre coins du monde.

La Terre se retrouve ensuite prise au piège dans une tempête de feu qui détruit tout sur son passage. En une journée, l’impact de cet astéroïde réussirait à faire disparaître toute forme de vie sur notre planète !

Pour accompagner cette simulation terrifiante, Discovery Channel a choisi « The Great gig in the sky », un titre de Pink Floyd, sortie en 1973.

La NASA se veut rassurante

Face à cette vidéo, la NASA s’est voulue rassurante : « Nous n’avons connaissance d’aucun astéroïde ou comète qui pourrait entrer en collision avec la Terre, alors la probabilité que cela arrive est faible. Nous estimons qu’aucun corps de cette taille ne risque de heurter notre planète dans les cent prochaines années. »

En dépit de cela, l’agence spatiale américaine attire quand même l’attention du monde entier sur l’importance de prendre ce genre de menace au sérieux. Durant la conférence de la défense planétaire qui s’est tenue le 29 avril 2019 à Washington DC, Jim Bridenstine, l’administrateur de la NASA a insisté sur le fait qu’il fallait se préparer en prenant des mesures pour « protéger la seule planète que nous connaissons pour héberger la vie. »

Si vous voulez jeter un coup d’œil, la vidéo de la simulation diffusée par Discovery Channel est encore disponible sur YouTube.

Mots-clés astéroïdeespace