Voici de quoi auront peut-être l’air les futures habitations martiennes

La NASA s’apprête à envoyer la première mission habitée sur Mars, mais histoire de ne pas mettre la charrue avant les bœufs, il serait peut-être plus judicieux de penser au genre d’habitations qui pourraient accueillir les astronautes qui se lanceront dans cette mission périlleuse. Heureusement, l’agence spatiale américaine y a pensé.

L’agence, en partenariat avec l’Université de Bradley dans l’Illinois, avait lancé un concours en 2014 pour inciter les scientifiques à concevoir des habitats conçus pour Mars. À la clé, un prix de 100 000 dollars à se partager.

Mars

Le 23 juillet 2018, la NASA a dévoilé les projets des cinq finalistes et c’est finalement l’équipe baptisée Zopherus qui a remporté la première place.

Un habitat en impression 3D

La NASA a établi un certain nombre de conditions pour qu’un prototype soit éligible au concours. Il fallait d’abord que la structure soit entièrement fabriquée grâce à l’impression 3D. Ensuite, elle devait résister aux conditions de vie martienne qui sont très dures.

Sur la planète rouge, les températures peuvent être très basses. La pression atmosphérique y est aussi très différente de celle qu’on retrouve sur Terre. Les radiations peuvent également être mortelles.

Dans une vidéo de présentation de leur structure, les membres de l’équipe Zopherus expliquent qu’ils se sont inspirés de designs trouvés dans la nature pour concevoir leurs capsules s’emboîtant les unes dans les autres. Pour le moment les constructions ont été modélisées à partir de logiciels.

Vers une matérialisation des habitats

L’habitat conçu par Zopherus mérite amplement sa première place. Il a été construit à partir de matières recyclables et du béton martien. Il comprend quatre chambres individuelles, des espaces de travail, des salles communes pour manger une salle de bain et même un potager.

À la deuxième place de ce concours vient ensuite l’équipe AI SpaceFactory qui a développé un habitat réparti sur 4 étages. Cette structure permet à ses habitants de jouer à des jeux vidéo. Le moins que l’on puisse dire est que les participants ont fait preuve d’ingéniosité et d’imagination durant ce concours.

L’année prochaine, les équipes finalistes seront accompagnées par la NASA et passeront de la représentation virtuelle à la matérialisation de leur projet grâce à l’impression 3D.

Mots-clés mars