Voici le plus vieux torrent actif connu du web

YouTube, Facebook ou même Dailymotion n’ont pas toujours existé. À une époque pas si lointaine, le seul moyen viable de mettre en ligne et de partager des vidéos était donc de passer par les torrents. Le plus vieux torrent au monde vient de fêter son quinzième anniversaire.

Bram Cohen a imaginé et développé le protocole de communication BitTorrent en avril 2001. La première version exploitable par les internautes a été mise en ligne le 2 juillet de la même année.

The Fanimatrix

Ce nouveau protocole n’a bien entendu eu aucune difficulté à s’imposer chez les internautes. À l’époque, le partage de fichiers n’était pas une sinécure et l’invention de Bram répondait à de multiples besoins.

The Fanimatrix, le torrent le plus vieux du monde ?

En 2009, Hendrick Schulze et Klaus Mochalski avaient mené une étude visant à quantifier la place occupée par BitTorrent et les deux chercheurs en étaient venus à la conclusion que le trafic issu de ce protocole représentait à lui seul 57 % des échanges européens.

Depuis, bien sûr, le web a beaucoup changé. Grâce à la démocratisation du haut débit, les entreprises ont pu mettre sur pied des plateformes collaboratives simplifiées, des plateformes axées sur la vidéo ou la musique. YouTube est la plus connue, mais elle n’est évidemment pas la seule.

Toutefois, en dépit de l’explosion de ces services, les torrents restent d’actualité et c’est précisément ce que révèle l’un des derniers articles publiés par TorrentFreak.

L’article en question se focalise en effet sur le plus vieux torrent actif connu, un torrent qui a fêté la semaine dernière son quinzième anniversaire.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce dernier n’est pas un film hollywoodien ou un album d’une quelconque célébrité de l’époque.

Le torrent pour distribuer plus facilement le film

Il s’agit en effet de The Fanimatrix, un film amateur tourné par un groupe de copains néo-zélandais. Fascinés par l’univers de Matrix, ces derniers s’étaient ainsi cotisés afin de réaliser leur propre film, un film qui a nécessité en tout et pour tout 500 $ de budget.

À l’époque et comme la révélé Sebastian Kai Frost à TorrentFreak, il était tout bonnement impensable de proposer un film aussi lourd en téléchargement direct. La bande passante était en effet limitée et une telle action aurait entraîné un coût important pour les internautes.

Frost était un type plutôt connecté et il connaissait bien le protocole BitTorrent. Du coup, il avait persuadé l’équipe du film de l’utiliser pour diffuser largement leur film, en passant par un tracker de son cru.

Ils ont accepté et The Fanimatrix s’est retrouvé en ligne. Le plus fou, c’est qu’il est toujours disponible à l’heure actuelle. À croire que les torrents n’ont pas que des mauvais côtés…

En attendant, si l’aventure vous tente, alors sachez que le torrent peut être téléchargé sur le site officiel du projet.

Mots-clés bittorrenttorrent