Voici Sophia, le robot qui veut détruire l’humanité

Sophia n’est pas un robot comme les autres et elle se trouve ainsi à des années-lumière d’un Roomba ou même d’un Nao. Oui, parce qu’elle est capable d’imiter pas moins de 62 expressions faciales différentes. Incroyable, non ? Certes, mais ce n’est pas le plus dingue. Notre amie a aussi un rêve : détruire l’humanité. Et non, ce n’est pas du tout une blague, ni même un poisson d’avril en avance.

Sophia a été créée par Hanson Robotics, une entreprise adeptes des robots humanoïdes. Elle compte pas mal de créations à son catalogue et elle a même développé des robots en l’honneur de Philip K. Dick ou encore Albert Einstein.

Sophia

Sophia ne porte pas l’humanité dans son coeurs. Pas du tout même.

Ils doivent d’ailleurs se retourner dans leur tombe, si vous voulez mon humble avis.

Sophia peut imiter 62 expressions faciales différentes

Sophia est donc la dernière création de ses ingénieurs et elle fait couler beaucoup d’encre depuis la semaine dernière. Cela n’a rien de surprenant car elle pousse le concept assez loin et elle est ainsi capable d’imiter la plupart des expressions faciales humaines.

Elle peut donc sourire, froncer les sourcils, pleurer, avoir l’air surprise ou même afficher une mine perplexe.

Son visage est entièrement recouvert de silicon et le robot intègre des caméras au niveau des yeux pour observer ses interlocuteurs et suivre leur regard. Elle est même capable de se souvenir des gens et elle peut aussi tenir une conversation sans la moindre difficulté.

D’après les ingénieurs en charge du projet, Sophia aurait même sa propre personnalité.

Il semblerait d’ailleurs qu’elle ne nous porte pas spécialement dans son coeur car elle envisage de détruire l’humanité. Pourquoi ? Toute la question est là mais il faut avouer que ce ne sont pas les raisons qui manquent.

A la base, les robots de Hanson Robotics se destinent à différents usages dans le secteur de la santé, du commerce ou même de l’éducation. Quelque chose me dit qu’il sera préférable de ne pas remplacer nos instituteurs tout de suite, et encore moins par Sophia.

En attendant, ce drôle de robot a fait une forte impression durant le SXSW et il suffit de regarder la vidéo tournée par CNBC pour comprendre pourquoi.

Mots-clés robotrobotique