Clicky

Voie Lactée : l’origine du signal émis par le centre de notre galaxie élucidée ?

La Voie lactée n’a pas encore révélé tous ses secrets et cela fait ainsi plusieurs années que les astronomes et astrophysiciens ont découvert un signal en provenance du centre de notre galaxie. Par le passé, certains chercheurs ont supposé que ce dernier provenait de la matière noire, mais une nouvelle étude évoque une autre piste.

Immense, la Voie lactée s’étirerait d’après les simulations effectuées à l’aide de nos instruments et de nos ordinateurs sur un diamètre compris entre cent et cent vingt mille années-lumière.

Voie Lactée

Ce chiffre est à prendre avec un certain recul, mais elle abriterait également entre deux cents et quatre cents milliards d’étoiles, avec environ cent milliards de planètes à la clé.

La Voie lactée, une galaxie composée de plusieurs milliards d’étoiles

Le Système solaire se situe pour sa part à environ vingt-sept mille années-lumière du centre de la Voie lactée.

Notre galaxie vient se ranger dans la catégorie des spirales barrées et ses bras spinaux n’émergent donc pas de son centre, mais d’une bande d’étoiles traversant la zone. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces galaxies sont assez communes dans l’Univers.

Si l’on en croit les nombreuses études menées au fil de ces dernières décennies, alors les plus anciennes étoiles de notre galaxie seraient apparues peu de temps après les âges sombres du Big Bang et elles seraient donc aussi anciennes que l’Univers tel que nous le connaissons.

Les astronomes et les astrophysiciens l’étudient depuis longtemps et ils ont repéré dans son centre une abondance de rayons gamma à haute énergie. Personne ne sait exactement ce qui la produit, mais des études passées ont émis l’hypothèse que ces rayons provenaient de la matière noire, cette fameuse substance qui composerait (le conditionnel est important) une bonne partie de la matière.

Un signal difficile à comprendre

Roland Crocker, un chercheur travaillant de l’École de recherche de l’ANU, n’est cependant pas de cet avis. En réalité, il a développé une autre théorie très intéressante avec l’aide de son équipe et il pense ainsi que ces fameux rayons pourraient être provoqués en réalité par des milliers d’étoiles à neutrons à rotation rapide venant du lointain passé de notre galaxie et donc par des pulsars millisecondes.

Un pulsar milliseconde, comme son nom l’indique, est en réalité un pulsar dont la période de rotation est de l’ordre d’une à dix millisecondes. Personne n’a été en mesure de déterminer leur origine, mais les chercheurs pensent qu’il pourrait s’agir de pulsars ayant subi une forte accélération.

En tout, les recherches menées par les scientifiques ont permis de découvrir plus d’une centaine de pulsars de ce type.

D’après Crocker et son équipe, le signal formé par les rayons gamma émis à partir du centre de notre galaxie pourrait donc être provoqué par plusieurs milliers de pulsars millisecondes situés autour du centre de la galaxie.

Cette théorie a son importance. Jusqu’à présent, les astronomes ont en effet supposé que les rayons gamma étaient émis par la matière noire. Si la thèse avancée par ces chercheurs se vérifie, alors elle pourrait remettre en question une bonne partie de nos connaissances.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.