Volvo va limiter la vitesse de ses voitures à 180 km/h en 2020

À compter de 2020, Volvo va selon toute vraisemblance brider électroniquement les voitures qui sortiront de ses lignes de production afin qu’elles ne puissent pas dépasser la vitesse limite de 180 km/h.

La démarche répond, selon le constructeur suédois, à un objectif de sécurité visant à réduire le nombre d’accidents mortels mettant en cause la vitesse comme facteur de risque.

Volvo va limiter la vitesse de ses voitures à 180 km/h en 2020

Crédits pixabay.com

Même si des initiatives identiques ont été mises en place en Allemagne concernant certains bolides, c’est bien la première fois qu’un constructeur annonce que toute la gamme de voitures qu’elle va produira fera l’objet d’une telle démarche eu égard à des raisons de sécurité.

Pas plus de 180 km/h à partir de 2020 sur les Volvo

Il faut dire que les questions relatives à la sécurité routière constituent une signature à laquelle on reconnaît Volvo. La marque suédoise, rachetée par le constructeur chinois Geely voilà près de dix ans, entend donc aller plus loin dans ses initiatives sécuritaires en limitant électroniquement la vitesse de ses voitures à 180 km/h à l’horizon 2020.

Bien évidemment, les voitures produites à l’intention des forces de police ne feront pas l’objet de cette limitation, concède le constructeur.

En outre, Volvo se penche aussi sur les possibilités du « geofencing » pour limiter automatiquement la vitesse dans les zones sensibles telles que les zones d’habitation, les abords des hôpitaux ou encore des écoles.

Faisant appel à la technologie GPS pour définir virtuellement ces zones limites, le « geofencing » permettra également de travailler électroniquement sur la limitation automatisée de la vitesse des conducteurs.

La vitesse, toujours mise en cause dans les accidents mortels

Bien que la vitesse ne soit pas uniquement la cause d’accidents de la route, il est indéniable que c’est un facteur de risque à ne pas sous-estimer.

État d’ébriété, distractions au volant (nos chers smartphones) y tiennent une place de choix), et un penchant pour la vitesse constituent en effet une combinaison conduisant le plus souvent vers une mort certaine.

Par rapport à cela, Volvo prévoit d’engager des discussions avec d’autres entreprises du secteur afin de savoir dans quelle mesure l’installation d’une technologie de limitation de la vitesse pourrait être mise à profit pour changer les comportements de conduite.

D’ailleurs, pour Håkan Samuelsson, l’actuel PDG de Volvo, même si la « limitation de vitesse » n’est pas une « panacée », la démarche vaut la peine d’être mise en place si cela peut sauver une  vie.

Mots-clés volvo