Waatavi, un portail et un univers virtuel pour les joueurs

La vie d’un joueur est parfois un peu triste. On passe des nuits entières à tuer des monstres avec des amis virtuels, on passe pas mal d’heures devant sa console de salon et on a du coup tendance à se sentir parfois un peu seul. Heureusement pour eux, il existe des portails qui leur sont entièrement consacrés. Un peu comme Waatavi qui propose plein de petits jeux et même un univers virtuel à part entière pour se donner l’impression d’avoir une vraie vie sociale.

Waatavi, la page d'accueil du service

Alors bon, pour commencer, il faut préciser que Waatavi n’en est qu’à ses débuts et qu’il manque encore pas mal de trucs, dont une véritable communauté derrière. Cela dit, si l’on en parle pas, on ne risque pas de voir débarquer de nouveaux joueurs et c’est un peu la raison d’être de cet article.

Concrètement, Waatavi est décliné en deux univers : d’un côté, on a le portail avec des mini-jeux auxquels on peut jouer tout seul ou à plusieurs et, de l’autre, un chouette univers virtuel qui vous permettra de faire pas mal de choses. C’est d’ailleurs surtout ce dernier point que je vais développer au cours de ce billet.

Waatavi, la discothèque

Concrètement, tout commence par la création de son avatar. On peut choisir la couleur de sa peau, sa coupe de cheveux, ses yeux et ses fringues. Pour ces dernières, il faut savoir qu’elles coûtent de l’argent. Et oui, comme tous les univers virtuels, Waatavi propose aussi des brouzoufs virtuels. Cela dit, rassurez-vous, parce que si on peut les dépenser, on peut aussi en gagner.

Une fois la création de votre avatar terminée, vous vous retrouvez dans une jolie petite ville avec pas mal de choses à faire. En ce qui me concerne, je me suis baladé dans la boutique, dans la discothèque et dans le cinéma. Les deux endroits les plus funs sont évidemment ces deux derniers mais j’ai quand même une nette préférence pour le cinéma, qui vous permet de mater plein de vidéos YouTube. Côté réalisation, rien à redire, l’ensemble est très agréable et se paye en plus le luxe d’être super fluide.

Waatavi, une balade dans la ville

Pour le reste, il semblerait que l’équipe d’animation soit très présente. Chaque jour, entre 17h30 et 18h30 sont ainsi organisées des « Happy Game Hours » durant lesquelles vous pouvez affronter d’autres joueurs sur différents mini-jeux. Bon, le truc un peu con, c’est que j’ai un emploi du temps de malade et je n’ai donc pas pu tester la chose. Du coup, je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet histoire de ne pas dire trop de conneries.

Comme je l’ai précisé au début de ce billet, il manque encore pas mal de choses à Waatavi (c’est l’inconvénient des versions bêta) mais le service va vraisemblablement bientôt implanter un tas de nouveaux trucs, comme des quêtes. Alors sur ce point, je n’ai pas beaucoup d’informations mais quand on sait que les avatars virtuels peuvent gagner des brouzoufs et de l’XP, on se dit que ça risque d’être assez sympa.

Waatavi, le cinéma