Wacom : Cintiq 22HD et Cintiq 24HD Touch, deux nouvelles tablettes graphiques haut de gamme

Wacom vient de lever le voile sur deux nouvelles tablettes graphiques haut de gamme : la Cintiq 22HD et la Cintiq 24HD Touch. Des tablettes proposant une meilleure définition, une meilleure résolution, une meilleur luminosité et un meilleur contraste, le tout pour un prix démarrant à 1.999 $. Moralité, si vous êtes un graphiste, un illustrateur ou même un designer professionnel, c’est sûr, il va falloir penser à vider votre PEL, votre Livret A et votre Livret de développement durable. Remarquez, ça vaudra peut-être le coup parce que ces deux nouvelles tablettes ne manquent vraiment pas de charme…

Wacom : Cintiq 22HD et Cintiq 24HD Touch, deux nouvelles tablettes graphiques haut de gamme

Wacom Cintiq 22HD

On commence avec la Cintiq 22HD. Comme son nom ne l’indique pas forcément, cette dernière vient remplacer la 21UX. Elle propose donc un écran de 22 pouces offrant une résolution de 1920×1080 (contre 1600×1200 pour le modèle précédent), une luminosité de 230 cd/m2 et un taux de contraste de 1000:1. C’est donc un bel écran, qui pourra pivoter à 80° et qui intègre en outre une batterie de boutons vous permettant de lancer certaines actions plus facilement et plus rapidement. Attendue pour le mois de juillet, la Cintiq 22HD démarrera à 1.999 $.

Wacom Cintiq 24HD Touch

Passons maintenant à la Cintiq 24HD Touch. Il s’agit d’un modèle dérivé de la 24HD. La principale différence avec cette dernière, c’est qu’elle intègre un écran multitouch qui vous permettra d’utiliser autre chose que votre stylet pour dessiner. En outre, elle intègrera également un écran de 24 pouces qui supportera 1.07 milliard de couleurs, soit un peu plus que le modèle précédent. Attendue pour le mois d’août (on ne connait pas encore la date exacte), la 24HD Touch démarrera à 3.699 $. Hem, c’est une belle somme, c’est un fait, d’autant plus que la 24HD avait commencé, elle, autour de 2.500 $. Bon, après, quand on aime, quand on aime vraiment, on ne compte pas, hein.



Sources : 1, 2