Clicky

WASP-18b, l’exoplanète la plus hostile connue à ce jour

WASP-18b n’est sans doute pas le meilleur endroit où passer ses vacances. Cette exoplanète est en effet dotée d’une atmosphère saturée en monoxyde de carbone et elle est donc une des planètes les plus hostiles de l’Univers.

WASP-18b a été découverte par Coel Hellier, un astronome travaillant pour l’Université de Keele en Angleterre. La planète se trouve dans la Constellation du Phénix à environ trois cents années-lumière de notre propre monde et elle se classe dans la famille des géantes gazeuses.

Espace

Immense, elle fait environ dix fois la masse de Jupiter et elle se trouve en plus très proche de son étoile, soit une masse extrêmement proche de celle des naines brunes.

WASP-18b, une des exoplanètes les plus hostiles qui soit

D’après les mesures effectuées par les astronomes, WASP-18b ferait en effet le tour de son étoile en moins d’une journée. La distance séparant les deux corps est ainsi équivalente à environ trois fois le diamètre de l’astre.

Histoire de mettre ce chiffre en perspective, il faut rappeler que la Terre se situe à environ 150 millions de kilomètres du Soleil et donc à une distance équivalente à plus de cent fois le diamètre de l’étoile.

La situation devrait en outre se dégrader dans les millénaires à venir et les chercheurs ont ainsi estimé que la planète finira par s’écraser à la surface de son étoile dans moins d’un million d’années. Cette collision devrait d’ailleurs avoir un impact considérable sur l’équilibre du système.

L’enfer existe et il a un nom

Cette proximité a bien évidemment un impact sur la planète. En l’analysant à l’aide de nos instruments, les astronomes ont ainsi réussi à déterminer que l’atmosphère de la planète était saturée en monoxyde de carbone.

Comme le rappelle Kyle Sheppard dans The Astrophysical Journal Letters, il s’agit d’une grande première et c’est ainsi la première fois que nous découvrons une exoplanète sur laquelle le monoxyde de carbone a dominé l’atmosphère.

En conséquence, WASP-18b serait un des lieux les plus hostiles de l’Univers et même le plus hostile à notre connaissance. Les chercheurs vont poursuivre leurs observations et ils espèrent que ces dernières les aideront à mieux comprendre la nature et le processus de formation de cette étonnante planète.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.