WhatsApp ne va bientôt plus fonctionner sur certains smartphones

WhatsApp vient d’annoncer une bien triste nouvelle. L’éditeur de la solution a en effet choisi de fermer la porte à plusieurs plateformes mobiles. BlackBerry OS, BlackBerry 10 et Windows Phone en font partie.

WhatsApp est arrivé sur le marché en 2009, une époque où le secteur de la mobilité était bien différent. Comme l’entreprise le rappelle dans la note publiée sur son blog, BlackBerry et Nokia régnaient en maîtres absolus à l’époque et les plateformes mobiles de Google, Apple et Microsoft représentaient à elles seules moins de 25 % des parts de marché.

whatsapp

Depuis, bien sûr, la situation a beaucoup changé et il suffit de lire la dernière étude publiée par ComScore et le JDN pour s’en rendre compte.

WhatsApp va tirer un train sur BlackBerry 10 et Windows Phone

Android et iOS totalisent en effet plus de 90 % de parts de marché avec environ 65 % pour le premier et environ 26 % pour le second. Windows arrive en troisième position avec seulement 5,7 % de parts de marché, suivi de loin par Symbian, BlackBerry et les autres plateformes.

Dans ce contexte, WhatsApp ne voit évidemment plus l’intérêt d’être présent sur ces plateformes et c’est précisément la raison pour laquelle l’entreprise a décidé de cesser leur support.

Dès le 1er janvier prochain, il ne sera donc plus possible d’utiliser WhatsApp sur les terminaux fonctionnant sous BlackBerry OS ou sous BlackBerry 10. Même chose pour tous les appareils propulsés par Windows Phone 8.0 ou les versions précédentes. Nokia S40 va lui aussi être abandonné, tout comme Symbian S60.

Une décision lourde de conséquences

En outre, WhatsApp compte aller plus loin à l’horizon 2020. A cette date, les terminaux fonctionnant sous Android 2.3.7 ou versions antérieures ne seront ainsi plus en mesure de profiter des fonctions offertes par la solution.

Cette décision est évidemment loin d’être anodine. WhatsApp compte en effet un peu plus d’un milliard d’utilisateurs et ces derniers sont issus des quatre coins du monde. La solution est notamment très populaire sur les marchés émergents, des marchés où les consommateurs n’ont pas toujours la possibilité de changer de téléphone tous les ans.