WhatsApp pourrait bientôt débarquer… sur le web

WhatsApp marche fort. Aux dernières nouvelles, il aurait attiré pas moins de 450 millions d’utilisateurs actifs chaque mois, des utilisateurs qui utiliseraient l’application quotidiennement. Impressionnant, non ? Certes, et il semblerait que la petite société ne souhaite pas en rester là. Preuve en est, elle serait en train de travailler sur un nouveau service qui nous permettrait d’accéder à sa plateforme depuis n’importe quel navigateur web évolué. Prometteur, non ?

Tout est parti du site Android World. En se penchant sur la dernière version de l’application Android, le site a trouvé plusieurs références faisant allusion à cette fameuse version web.

WhatsApp Web : image 1

WhatsApp prépare une surprise apparemment.

D’après ces quelques lignes de code, cette nouvelle mouture nous permettrait de faire pas mal de choses. Par son intermédiaire, il serait par exemple possible de lire le statut de ses contacts et même de savoir depuis quand ils se sont déconnectés. Selon toute vraisemblance, le service devrait aussi nous permettre de tailler le bout de gras avec nos amis, par messages textes interposés ou carrément en direct, et en vidéo.

Un sous-domaine renvoyant vers une page blanche, ou presque

Ce n’est pas fini car WhatsApp a aussi créé un nouveau sous-domaine accessible par l’intermédiaire de cette adresse : web.whatsapp.com. Pour le moment, il renvoie sur une simple page proposant à l’internaute de se connecter à l’aide de son compte Google, mais il devrait rapidement évoluer dans les semaines à venir.

Pour le moment, nous n’en savons pas beaucoup plus sur ce service et il faudra attendre l’annonce officielle pour connaître la technologie utilisée dans sa conception. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : en migrant sur le web, WhatsApp va se retrouver face à des concurrents particulièrement belliqueux. Je pense notamment à Skype, ou même à Hangouts. Si la solution souhaite réellement s’imposer sur le secteur, elle va devoir frapper vite, et fort.

WhatsApp Web : image 2

Via

Mots-clés rumeurswebwhatsapp