Wikileaks est ruiné… et cesse ses activités pour le moment !

Coup dur pour Wikileaks. Un peu moins d’un an après son lancement, le site qui a défrayé la chronique pendant plusieurs mois en publiant des informations confidentielles va bientôt fermer ses portes faute de cash. Suite au « blocus financier » de grandes firmes comme Visa, Mastercard, Paypal ou encore Western Union, ce ne sont pas moins de 95 % des revenus du site qui se sont envolés en fumée. Et cela se compte bien évidemment en plusieurs millions de dollars. Autant dire qu’à ce rythme, nous ne sommes pas prêts de le voir revenir.

Wikileaks est ruiné... et cesse ses activités pour le moment !

Rappelons d’ailleurs que Wikileaks n’a jamais eu de « vrai » modèle économique. En réalité, le site puisait ses revenus dans les dons des internautes. Bien évidemment, plusieurs gouvernements ont vu d’un très mauvais oeil le fait que des informations classées confidentielles soient publiées par Julian Assange et par ses collaborateurs. Après quelques coups de fil et pas mal de pression derrière, de nombreuses boites ont ainsi subitement décidé de cesser de faire affaire avec Wikileaks. Amazon a ainsi suspendu l’hébergement du site, Paypal a fermé son compte et même les médias ont arrêté de parler de lui. En bref, ce dernier a sombré dans l’oubli.

Wikileaks a donc vécu sur ses réserves et Julian Assange a alors décidé de mettre un terme à l’aventure. Il a ainsi déclaré : « Depuis le 7 décembre 2010, un blocus financier arbitraire et illégal a été imposé par Bank of America, Visa, Mastercard, Paypal et Western Union. L’attaque a détruit 95% de nos revenus (…) Ce blocus est entré en vigueur dans les dix jours qui ont suivi le lancement de la publication (…) WikiLeaks a fonctionné ces onze derniers mois sur ses réserves en liquide. L’organisation a perdu des dizaines de millions de dollars, sous forme de dons, en raison du blocus »

Toute la question est donc de savoir si Wikileaks parviendra à faire son come back. Mais ce qui prouve cette histoire, en tout cas, c’est que les puissants de ce monde sont parfaitement capables de museler qui bon leur semble.

Via (Crédits Photo)

Mots-clés webwikileaks