Clicky

Wikipedia a décidé de bloquer le ministère de l’intérieur pour « foutage de gueule »

Wikipedia ne plaisante pas avec le vandalisme numérique et la célèbre encyclopédie place visiblement tous les internautes sur le même pied d’égalité. Preuve en est, elle vient de bloquer les ordinateurs du ministère de l’intérieur pour cause de… « foutage de gueule ». Et attention, car ces mots ne sont pas de moi, mais de l’équipe en charge du service. Ou plutôt de sa police.

Certains d’entre vous le savent sans doute mais Wikipedia est une encyclopédie collaborative et cela veut aussi dire que n’importe qui peut contribuer au projet. Vous, moi, ma boulangère ou même l’oncle Teddy.

Vandalisme Wikipedia

Wikipedia a banni le ministère de l’intérieur pour cause de vandalisme.

N’importe qui peut ainsi modifier les articles présents sur le service ou en créer de nouveau en quelques clics.

Wikipedia ne plaisante pas avec le vandalisme numérique

L’encyclopédie garde évidemment une trace des modifications apportées à chaque entrée et elle s’appuie en outre sur un historique complet pour pouvoir revenir rapidement en arrière en cas de problème. Elle a également constitué une équipe chargée de s’assurer que toutes les modifications respectent bien les principes fondateurs du service.

Des principes comme la neutralité, par exemple, ou comme l’objectivité et le savoir-vivre.

Le problème, c’est que tout le monde ne respecte pas forcément les règles et c’est visiblement le cas des fonctionnaires de la Place Beauvau.

Si l’on en croit l’un des derniers articles publiés par le Canard Enchainé, alors ces derniers auraient pris l’habitude de modifier à la volée les articles de l’encyclopédie et certains d’entre eux s’amuseraient même à publier des insultes et des gros mots.

Le 21 août dernier, un de ces fonctionnaire aurait ainsi effacé en partie la fiche de présentation de l’encyclopédie avant d’inscrire « sale batar » sur une autre page. Avec la faute en prime.

Ce n’est pas la première fois que des fonctionnaires vandalisent Wikipedia

Quelques semaines plus tard, d’autres fonctionnaires ont vandalisé d’autres pages et les gestionnaires de Wikipedia ont donc envoyé un message d’avertissement sur les comptes associés à ces dégradations.

Il faut croire que ce dernier coup de semonce n’a pas porté ses fruits puisque les employés du ministère de l’intérieur ont continué leur petit jeu. Faute de mieux, l’encyclopédie a donc décidé de bloquer pendant une année entière l’adresse IP associée, avec pour motif : « attitude non collaborative, passage en force et foutage de gueule ».

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la première fois que des fonctionnaires se livrent à de telles actions.

En 2013, un policier avait ainsi tenté à plusieurs reprises de modifier la fiche du préfet de l’époque pour effacer le passage consacré à ses démêlées avec la justice.

Wikipedia avait alors banni le ministère pour une période donnée.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Fred faudrait pas prendre les mêmes travers que d’autres. Un admin de Wikipedia n’a pas décidé de bloqué le ministère de l’intérieur, il a décidé de bloque UNE adresse IP utilisée par le ministère de l’intérieur. Ça m’étonnerai qu’il n’en ait pas d’autres.

    Au passage ce n’est pas parce que les connexion ont été faites depuis une IP d’un ministère qu’il s’agit de fonctionnaires, les contractuels de droit privé y pullulent ;)

    • Ils ont bloqué l’adresse IP fournie par le FAI donc ça veut dire que tous les postes derrière seront bloqués de la même manière. Je ne connais pas le réseau du ministère mais je suppose que ça doit concerner plus d’un poste quand même :)

      Et effectivement, on a tendance à oublier les contractuels alors qu’ils sont de plus en plus présents dans les administrateurs (et pas uniquement place Beauvau d’ailleurs).

      • oui et je n’ai pas dit le contraire mais je doute quand même que le ministère de l’Intérieur ne disposent que d’une IP et le blocage est uniquement pour l’édition pas pour la consultation. C’est pas un ban total.
        Au passage je vois mal comment les admin de Wikipedia auraient pu envoyer des messages d’avertissement sur les comptes associés à ces dégradations vu que justement il s’agit d’un ou plusieurs utilisateurs qui n’ont pas de compte => d’où le fait que les modifications sont rattachées à l’adresse IP utilisée
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_utilisateur:212.234.218.196

        Je suis taquin ;)