Clicky

Wikipédia, bientôt sur la Lune ?

Une organisation à but non lucratif projette de mettre en place une bibliothèque sur la Lune. À cet effet, elle y intégrera Wikipédia dans le cadre d’un effort de partage des connaissances à travers le temps et l’espace. L’Arch Mission Foundation prévoit donc de créer une bibliothèque lunaire avec les données de Wikipedia.

Le contenu sera cependant imprimé au laser sur de minuscules feuilles de nickel.

Ces feuilles sont plus minces que les cheveux humains et plus petites que les timbres de poste. Une feuille de nickel peut contenir jusqu’à 16 000 pages de contenu. Arch Foundation a conclu un partenariat avec Astrobotic pour le projet. La fondation projette d’envoyer les données à bord d’une mission sur la Lune qui devrait être lancée en 2020.

Tout le monde n’est pas convaincu par le bien-fondé de ce projet, mais il n’en reste pas moins intéressant.

Un projet dans l’intérêt de l’humanité

« Nous avons pensé à ce projet d’archiver la civilisation humaine autour du système solaire pour créer une sauvegarde permanente hors site de toutes nos réalisations culturelles. » a déclaré le cofondateur, Nova Spivack. L’objectif de la fondation est donc de mettre en place des archives de la culture de l’humanité dans divers endroits du cosmos afin d’inspirer davantage les gens concernant l’espace.

Le PDG d’Astrobotic, John Thornton, a déclaré : « Cela rend humble de penser que notre mission sur la Lune fournira quelque chose qui pourrait être lu après des millions d’années à partir de maintenant. Arch’s Lunar Library sera un monument, non seulement pour la connaissance humaine et la culture, mais aussi la première mission commerciale sur la Lune. »

Le contenu de la mission

L’idée est que ces archives puissent être conservées pendant des milliards d’années dans l’espace où les futurs humains pourront les lire. Spivack prétend que sa bibliothèque lunaire contiendra les articles les plus populaires de Wikipédia dans différentes langues et aussi le « projet Rosetta » de la Fondation Long Now. C’est une bibliothèque numérique de plus de 1 500 langues humaines.

Pour assurer la longévité des données, toutes les feuilles seront emballées dans un contenant de la taille d’un CD. Un de ces emballages contiendra entre 25 millions et 50 millions de pages de texte ainsi que des images et qui peuvent être lues par un microscope optique de 1 000 grossissements.

Par le passé, l’Arch Mission Foundation a déjà envoyé de petits dispositifs de stockage numérique à bord du Falcon Heavy de SpaceX.

Mots-clés lunewikipedia

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !