Clicky

Windows 10 est désormais proposé en mise à jour recommandée

Microsoft est bien décidé à faire tout ce qui est en son pouvoir pour imposer Windows 10 sur le marché, quitte à forcer la main à ses utilisateurs. Preuve en est, le module de migration concocté par ses développeurs est désormais proposé dans les mises à jour recommandées de Windows Update sur Windows 7 et sur Windows 8.x. Fort heureusement, il est toujours possible de bloquer le processus.

Cette nouvelle ne devrait pas vous surprendre et c’est assez logique car l’éditeur avait annoncé la couleur en fin d’année dernière. Il avait d’ailleurs été vivement critiqué à l’époque.

Windows 10 Update

Windows 10 fait désormais parti des mises à jour recommandées de Windows Update.

Et encore, ce n’est rien de le dire, mais il s’était aussi montré rassurant en indiquant que les utilisateurs auraient tout à fait la possibilité de refuser l’installation du système sur leur machine.

L’utilisateur garde la main sur sa machine, à condition de savoir comment faire

Force est de constater que c’est effectivement le cas.

Depuis le début de la semaine, l’outil de migration de Windows 10 fait donc parti des mises à jour recommandées de Windows Update. Il se fond littéralement dans la masse et les néophytes auront la plus grande difficulté à le distinguer des autres correctifs.

Cela veut aussi dire que l’outil s’installera chez toutes les personnes qui ont opté pour les mises à jour automatiques. La procédure est totalement transparente, bien sûr.

Ensuite, eh bien les utilisateurs n’auront plus qu’à se laisser guider pour installer Windows 10 sur leur machine.

Comme indiqué un peu plus haut, il est évidemment possible de bloquer le processus en se rendant dans les paramètres de Windows Update. Pour se faire, il faut commencer par ouvrir le panneau de configuration et se rendre ensuite dans la rubrique consacrée à l’outil.

Là, il faudra décocher la case « Recevoir les mises à jour recommandées de la même façon que vous recevez les mises à jour importantes ». Lorsque ce sera fait, Windows Update cessera de vouloir télécharger l’outil de migration à la moindre mise à jour du système.

Microsoft prend un gros risque

Microsoft n’a donc pas menti, l’utilisateur garde bien la main sur sa configuration et sur sa machine.

Le problème, bien sûr, c’est que tout le monde n’aura pas forcément le réflexe de se rendre dans le panneau de configuration pour désactiver cette option.

C’est même tout le contraire car la plupart des néophytes en seront tout simplement incapables. Oui, et tout le problème est là finalement car la plupart d’entre eux risquent d’installer Windows 10 par mégarde, sans se rendre réellement compte de ce qu’ils sont en train de faire.

Alors bien sûr, ils pourront revenir facilement en arrière mais ils devront se rendre dans les paramètres de leur nouveau système pour le faire et ils ne penseront sans doute pas tous à le faire.

Et tout le problème est là finalement car ces utilisateurs risquent de se sentir trahis par la marque.

Mots-clés microsoftwindows 10

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.