Windows 10 : le retard de la Spring Creators Update provoqué par un BSOD

Microsoft était censé déployer la Spring Creators Update de Windows 10 le 10 avril dernier, mais la firme n’en a finalement rien fait. D’après les informations distillées par la compagnie, cette décision aurait été principalement motivée par des bugs bloquants, des bugs pouvant provoquer dans certains cas des BSOD.

Windows 10 a été pensé comme un service, un service capable d’évoluer et de se réinventer en permanence au travers de mises à jour majeures, les fameuses Redstone.

EMET Windows 10

Plutôt que de lancer de temps à autre de nouvelles versions de son système, le géant américain déploie ainsi deux fois par an de gros patchs regroupant de nouvelles fonctions inédites.

Windows 10 Spring Creators Update : un retard provoqué par un très méchant bogue

La Redstone 4, aussi connue comme la Spring Creators Update, était censée arriver sur nos machines le 10 avril et donc la semaine dernière. Toutefois, la firme a été confrontée à plusieurs bogues gênants et elle a donc pris la décision de reporter son déploiement pour permettre à ses équipes de les corriger et de régler la situation au travers d’une nouvelle version.

Cette version est finalisée et elle a même été distribuée un peu plus tôt dans la semaine aux membres du programme Windows Insider.

La build 17134, c’est son numéro, n’apporte pas de nouvelles fonctionnalités et elle a ainsi uniquement pour but de corriger les bogues rencontrés sur la version précédente. Microsoft donne peu de détails dans sa note, mais la firme indique tout de même que les problèmes rencontrés sur la 17133 pouvaient déboucher sur l’apparition d’un BSOD et donc d’un écran bleu.

Le correctif a été déployé chez les Insiders

En conséquence, plutôt que de prendre le risque de bloquer ses utilisateurs le temps de déployer des correctifs, la firme a préféré opter pour une démarche proactive en réglant ces bogues avant le déploiement de la très attendue Spring Creators Update, quitte à la repousser de quelques semaines et à prendre du coup du retard sur son planning.

Microsoft précise aussi dans son communiqué que l’entreprise attendra les retours des Insiders pour déployer la version finale de la Redstone 4. Aucune date n’a donc encore été annoncée et les utilisateurs sous Windows devront donc s’armer de patience et attendre patiemment le déploiement de leur nouvelle mise à jour… ou rejoindre le programme des Insiders et prendre ainsi une part active au développement du système.

Mots-clés microsoftwindows 10