Windows 10 : Microsoft a testé l’ajout de publicités dans l’application Mail

Microsoft prévoit-il de nous faire une Google en intégrant, comme sur Gmail, des publicités à l’application Mail de Windows 10 ? Dans l’immédiat, non, mais à moyen terme, qui sait ? Comme le rapportait The Verge le vendredi 16 novembre, la firme de Redmond a entamé une brève période de test durant laquelle de petites bannières publicitaires – prenant l’apparence de mails dans la boîte de réception -, ont fait leur apparition au sein de l’application de messagerie proposée par défaut sous Windows 10.

Repéré en premier par les Italiens d’Aggiornamenti Lumia, cette intégration de publicité au service a rapidement fait parler d’elle sur le net, poussant Frank Shaw (chef de la communication chez Microsoft) à répondre à Tom Warren de The Verge sur Twitter. Son retour est clair, il s’agissait d’une simple « expérience », qui n’aurait pas pour vocation d’être testée à grande échelle.

Microsoft en passe d’intégrer de la publicité à l’application Mail de Windows 10 ? Pas si vite, il s’agissait d’un simple test à échelle réduite nous dit Frank Shaw, le responsable de la communication de Microsoft.

« Il s’agissait d’une fonctionnalité expérimentale, qui n’avait pas pour objectif d’être testée à grande échelle. Elle est à présent désactivée« , a assuré l’intéressé. Ce n’est pourtant pas la première fois que Microsoft teste l’implémentation de publicité sur son OS ou sur certaines de ses applications. D’ailleurs, les tests de publicité dans l’application Mail de Windows 10 ne datent pas d’hier. En juillet dernier, plusieurs utilisateurs avaient ainsi déjà rapporté l’intégration momentanée de bannières sur la messagerie de Microsoft.

Contrairement à Google (du moins pendant un temps), Microsoft ne lit pas vos mails…

S’il est difficile de savoir précisément quels sont les projets de Redmond en matière de publicité sur ses différents services, la firme devra trouver des moyens ingénieux de cibler ses annonces… si toutefois elle se décide bien à en ajouter à l’application Mail. Et pour cause, contrairement à certains de ses concurrents (Yahoo et AOL le font et Google a reconnu l’avoir fait jusqu’en 2017), Microsoft assure ne pas consulter le contenu des mails de ses utilisateurs.

Reste qu’un ajout de publicité dans une application dépendant d’un OS payant (du moins sur le papier, de nombreux utilisateurs ayant bénéficié de mises à niveau gratuites vers Windows 10) risque fort de déplaire, en témoignent les retours sur Twitter à chaque nouveau test publicitaire de Microsoft sous Windows 10.

Rappelons que dans ce domaine, la firme multiplie les essais maladroits ces derniers mois. Derniers exemples en date, l’utilisation brièvement forcée d’Edge (le navigateur de Microsoft) pour ouvrir des liens depuis l’application Courrier, ou encore la tentative (plus ou moins désespérée) visant à effrayer les utilisateurs de Chrome pour les conduire à (ré)utiliser Edge.