Windows 10 n’a même plus besoin de votre autorisation pour s’installer

Windows 10 est actuellement installé sur un peu plus de 110 millions de terminaux. Pas mal, non ? Certes, mais tout n’est pas rose pour Microsoft car la firme a aussi du faire face à de vives critiques portant sur les conditions d’utilisation du système ou même sur le système de mise à jour. Quelque chose me dit que la tendance n’est pas prête de s’inverser.

Je ne sais pas si vous avez entendu parler de cette histoire mais la firme a du faire face à un véritable bad buzz le mois dernier suite à la publication des résultats d’une enquête menée par The Inquirer.

Installation automatique Windows 10

Oh, la jolie boulette.

Plusieurs internautes avaient effectivement contacté le site pour se plaindre du poids des dossiers systèmes présents sur leur machine. En fouinant, les journalistes étaient tombés sur un nouveau dossier entièrement consacré aux mises à jour.

Non, Microsoft ne veut pas vous forcer à passer sous Windows 10

Le plus ironique, dans l’histoire, c’est que ce fameux dossier contenait tous les fichiers d’installation de… Windows 10. Le problème, c’est que les utilisateurs n’avaient pas rejoint le programme mis en place par Microsoft et la plupart d’entre eux n’avaient même pas l’intention d’installer le système sur leur machine.

Pas terrible, et c’est encore pire à présent.

Selon ArsTechnica, plusieurs utilisateurs équipés d’une machine sous Windows 7, sous Windows 8 ou sous Windows 8.1 ont eu la surprise de voir démarrer le programme d’installation de Windows 10 sous leurs yeux et alors qu’ils n’avaient absolument rien demandé à personne.

Les trolls se sont évidemment lâchés en pointant un index rageur vers Microsoft et en accusant la firme de les forcer à mettre à jour leur machine. Certains ont même évoqué un terrible et mystérieux complot.

Inutile de le préciser, mais c’est totalement faux. L’éditeur n’a évidemment aucun intérêt à forcer ses utilisateurs à faire quoi que ce soit. Ce serait un véritable suicide commercial, surtout en ce moment.

En fait, l’explication est beaucoup plus simple.

Je pense que vous le savez déjà mais Windows Update distingue les mises à jour importantes des mises à jour optionnelles. Il n’active pas ces dernières par défaut et c’est donc à l’utilisateur de cocher les cases des correctifs qu’il souhaite installer sur sa machine.

Windows 10 fait partie de ces fameuses mises à jour optionnelles mais la case correspondante était cochée par défaut. La suite de l’histoire, vous la connaissez déjà. Les gens n’ont pas fait gaffe, ils ont cliqué sur le bouton et le programme d’installation s’est lancé tout seul, comme un grand.

Microsoft a reconnu l’erreur, bien sûr, et un de ses représentants a même présenté ses excuses aux utilisateurs en indiquant que le problème allait être corrigé dans les plus brefs délais.

Bref, il n’y a pas de complot. Enfin pas de ce côté là en tout cas.

Via