Windows 10 pourrait bientôt intégrer un émulateur x86

Microsoft nous prépare visiblement une ou deux surprises pour l’année prochaine. D’après Mary Jo Foley, la firme de Redmond aurait en effet l’intention d’intégrer à la Redstone 3 de Windows 10 un émulateur x86 capable de faire tourner des applications desktop sur les appareils équipés d’un processeur ARM. Il faut croire que la firme n’en a pas tout à fait fini avec le mobile.

Windows 10 Mobile a de nombreuses qualités, c’est indéniable, mais elles ne lui ont pas permis de s’imposer sur le marché.

Emulateur x86 Win10

Windows 10 Mobile sera peut-être bientôt capable de faire tourner des applications x86.

La situation s’est même considérablement empirée ces dernières semaines puisque la plateforme détient désormais 0,3 % de parts de marché et elle arrive donc loin derrière Android (87,5 %) et iOS (12,1 %).

Microsoft n’en a pas encore fini avec le mobile

Le pire, dans l’histoire, c’est que la plateforme détenait environ 2,3 % de parts de marché l’année dernière à la même période, ce qui représente une dégringolade de 84 % en termes d’unités vendues.

Si Windows 10 Mobile a eu autant de mal à convaincre, c’est avant tout à cause de son écosystème, et plus précisément de son catalogue d’applications. Les éditeurs ont en effet choisi délibérément de tourner le dos à la plateforme pour concentrer leurs efforts sur les solutions développées par Google et Apple. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elles attirent plus de monde.

Mais Microsoft n’a pas encore dit son dernier mot et c’est précisément ce qui transparaît de l’article publié en début de semaine par Mary Jo Foley.

D’après elle, Microsoft serait actuellement en train de travailler sur une nouvelle mise à jour pour Windows 10, la Redstone 3. Elle arrivera à la fin de l’année prochaine et elle apportera de nombreuses nouveautés, à commencer par un émulateur x86.

Grâce à cet outil, le système sera capable de faire tourner des programmes développés pour PC sur les smartphones et les tablettes équipés d’une puce produite par ARM. En d’autres termes, cet émulateur permettra à Windows 10 Mobile de faire tourner toutes les applications.

Il ne se limitera donc pas aux applications UWP.

Un émulateur capable de faire tourner toutes les applications x86

Ce détail est loin d’être anodin, car cela veut aussi dire que les smartphones et les tablettes sous Windows 10 seront bientôt capables d’exécuter n’importe quelle application. En théorie, il sera ainsi possible de faire tourner Photoshop, Lightroom ou même Steam sur ces terminaux. En espérant que les performances suivent, naturellement.

Mais ce n’est pas tout, car cet émulateur devrait aussi donner un coup de fouet à Continuum.

Si vous ne la connaissez pas encore, alors sachez que cette fonction permet de transformer son smartphone en client léger en le connectant à un écran, à une souris et à un clavier. Elle fonctionne très bien, mais elle se limite malheureusement aux applications UWP et cela réduit grandement son intérêt. Cet émulateur devrait cependant lui conférer une toute dimension puisqu’il nous permettra de faire tourner tous les outils et tous les programmes disponible sur nos ordinateurs et nos machines hybrides.

Le hasard fait d’ailleurs bien les choses, car Microsoft devrait aussi lancer l’année prochaine le Surface Phone, un téléphone capable de se transformer en un instant en ordinateur de bureau. Il est évidemment très difficile de ne pas établir un lien entre ces deux informations.

Reste à savoir si cet émulateur suffira à relancer l’intérêt des consommateurs pour la plateforme mobile de la marque.

Mots-clés microsoftwindows 10