Windows 10 sera le dernier Windows de Microsoft

Microsoft a tenu une conférence Ignite à Chicago la semaine dernière pour présenter ses dernières nouveautés. Jerry Nixon est monté sur scène pour évoquer Windows 10. Il a alors lâché un énorme pavé dans la mare en indiquant qu’aucun autre Windows n’était prévue pour le moment.

Que les croqueurs de tuiles se rassurent cependant car l’éditeur n’a pas l’intention de quitter le marché pour autant. Loin de là, même. En réalité, c’est même tout le contraire puisqu’il cherche à insuffler une nouvelle dynamique en se rapprochant de ce que propose Apple avec OS X.

Windows 10 dernier Windows

Windows 10 sera le dernier Windows de Microsoft. Enfin pour l’instant.

Vous l’avez peut-être oublié mais la toute première version de OS X est arrivé sur le marché en 1999. Il vient donc de souffler sa seizième bougie.

Windows 10 va devenir un service plus qu’un produit

Entre temps, Apple l’a évidemment beaucoup fait évoluer et la firme a ainsi déployé plusieurs versions majeures : Cheetah en 2001, Jaguar en 2002, Panther en 2003, Tiger en 2005, Leopard en 2007, Snow Leopard en 2009, Lion en 2011, Mountain Lion en 2012, Mavericks en 2013 et finalement Yosemite en 2014.

Si vous êtes un croqueur de pommes dans l’âme, alors vous devez savoir que ces versions sont toutes très différentes les unes des autres. Yosemite, par exemple, n’a plus grand chose à voir avec ce que proposait Snow Leopard en son temps.

Oui, eh bien Microsoft veut faire exactement la même chose pour Windows 10. Plutôt que de lancer un nouveau produit tous les trois ou quatre ans, la firme déploiera fréquemment des mises à jour importantes regroupant de nouveaux outils et de nouvelles fonctions. Des mises à jour totalement transparentes pour l’utilisateur.

Un peu comme s’il s’agissait d’un service, finalement, et c’est d’ailleurs assez amusant car le terme revient fréquemment dans la bouche des représentants de la firme.

Cette stratégie est plutôt futée, en fin de compte, car elle devrait avoir un impact positif sur la fragmentation de l’OS.

Selon la dernière enquête publiée par NetMarketShare, Windows 7 détiendrait encore plus de 58% des parts de marché, contre 16,94% pour Windows XP et 10% pour Windows 8.1. Avec ce nouveau système, la question ne se posera plus puisque nous serons tous sur Windows 10.

Mots-clés microsoftwindows 10