Clicky

Windows 10 : un bug force Microsoft à repousser (encore) la mise à jour d’octobre

Avec sa mise à jour d’octobre pour Windows 10, Microsoft joue de malchance : pour la troisième fois, la firme est contrainte de repousser le lancement de son update automnale à plus tard. Cette fois, une incompatibilité avec certains pilotes d’affichage Intel est évoquée. Couplés à la dernière version de l’OS, ces derniers gêneraient la diffusion sonore au travers des haut-parleurs intégrés à certains moniteurs. Pour rappel, cette nouvelle mise à jour de Windows 10 devait initialement être déployée le 2 octobre. Elle avait déjà été repoussée à deux reprises au cours des dernières semaines, suite, dans les deux cas, à des bugs que Microsoft aurait eu bien du mal à ignorer.

La première défaillance constatée conduisait, chez une partie des bêta testeurs, à une disparition pure et simple de certains dossiers système, la faute à un problème de redirection ; mais aussi à des soucis de surconsommation (et par conséquent à une autonomie castrée sur les laptops) générés sur les machines équipées de processeurs Intel n’ayant pas installé les derniers pilotes de la marque.

Pour la troisième fois depuis début octobre, Microsoft repousse le lancement de la nouvelle mise à jour de Windows 10. La raison cette fois invoquée touche à une incompatibilité avec un pilote Intel.

Début novembre, Microsoft avait dû reporter de nouveau le lancement de la désormais mal nommée mise à jour d’octobre, cette fois pour cause d’incompatibilité avec la version d’iCloud destinée au monde Windows (les appareils compatibles ne pouvaient plus s’y synchroniser). La firme de Redmond venait toutefois de remédier au problème pour une majorité d’utilisateurs lorsqu’un nouveau bug, à nouveau lié à des pilotes Intel obsolètes, a fait son apparition.

Plus de son sur les écrans raccordés en USB-C, HDMI ou DisplayPort

Dans le cas présent c’est le son retransmis par les haut-parleurs des moniteurs connectés en USB Type-C, HDMI ou DisplayPort qui disparaît au contact de la mise à jour d’octobre. Le problème viendrait selon Microsoft de l’utilisation de pilotes obsolètes sur des machines équipées de chipsets graphiques Intel.

Sont notamment mis en cause les versions 24.20.100.6344 et 24.20.100.6345 de ces fameux drivers, qu’il est possible de mettre facilement à jour depuis le gestionnaire de périphériques de Windows 10 (rubrique cartes graphiques -> clic droit sur Intel HD Graphics -> propriétés -> onglet pilote -> mettre à jour le pilote). Microsoft assure pour sa part collaborer activement avec Intel pour forcer la mise à jour de ces anciens pilotes.

Reste que le déploiement officiel de la mise à jour d’octobre est de nouveau repoussé… et à un créneau qui n’a – à notre connaissance – pas encore été précisé. Pour les plus impatients, il est toujours possible de se tourner vers l’utilitaire de mise à jour proposé par Microsoft pour forcer l’installation de ladite update.

Mots-clés microsoftwindows 10