Windows 7 et Windows 8 supporteront finalement les processeurs Skylake

Microsoft a annoncé en début d’année que les systèmes fonctionnant avec les processeurs Intel de dernière génération ne seraient plus pris en charge par Windows 7 et par Windows 8. La nouvelle n’avait pas fait plaisir à tout le monde, bien sûr, et la firme avait alors fait l’objet de vives critiques. Elle est finalement revenue sur sa décision.

La firme n’avait pourtant pas mâché ses mots à l’époque. Elle avait en effet dit que seuls les PC équipés de Windows 10 seraient en mesure de profiter pleinement des fonctions et des possibilités offertes par les processeurs de la génération Skylake.

Windows Skylake

Vous n’aurez pas besoin de passer à Windows 10 tout de suite pour profiter de toutes les fonctions des puces Skylake.

Pire, Microsoft avait même prévu de stopper le support étendu de ces processeurs sur Windows 7 et sur Windows 8 à partir du mois de juillet.

Microsoft est revenu sur sa décision, du moins pour les processeurs de la génération Skylake

Cette annonce avait provoqué un véritable tsunami médiatique et les critiques avaient alors fusé de toute part, poussant Microsoft à revoir ses positions. Quelques semaines plus tard, la firme a en effet annoncé avoir changé son fusil d’épaule, repoussant la fin du support étendu de ces processeurs à juillet 2018.

Toutefois, cette décision n’a pas calmé les esprits. Pas autant que l’entreprise le pensait en tout cas, et de nombreux utilisateurs ont alors exprimé leur mécontentement. Et pas seulement des particuliers puisque les entreprises ont aussi montré les crocs, arguant qu’il était impossible de planifier la migration d’un parc informatique sur des délais aussi courts.

Face à la situation, Microsoft est donc revenu sur sa décision et la fin du support des processeurs Skylake est ainsi fixée au 14 janvier 2020 sur Windows 7 et au 10 janvier 2023 sur Windows 8 et sur Windows 8.1.

Aucun changement en revanche pour les processeurs de la génération Kabylake

C’est une bonne chose mais le géant américain a tout de même décidé de maintenir sa décision pour les processeurs de la prochaine génération, soit les Intel Kabylake et les AMD Bristol Ridge. Si vous voulez profiter de toutes les fonctions de ces puces, alors vous n’aurez pas le choix, il faudra impérativement passer sur Windows 10.

Il faut d’ailleurs rappeler que les processeur Kabylake sont attendus pour la fin de cette année ou pour le début de l’année prochaine au plus tard. Les délais restent donc assez courts mais nous ne sommes évidemment pas à l’abri d’un nouveau revirement de situation.