Windows 8.2 : vers le retour du menu démarrer ?

Windows 8 n’est pas qu’une nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft. En réalité, ce dernier marque une véritable rupture dans l’histoire de la firme. Une rupture, et une fantastique prise de risque. Balayer du plat de la main des codes bien établis, il faut oser. Et justement, plus le temps passe et moins Microsoft semble assumer sa nouvelle stratégie. C’est d’ailleurs ce qui l’a poussé à réintégrer le bouton démarrer à Windows 8.1. Oui, et ce ne serait apparemment que le début puisque Windows 8.2 pourrait carrément marquer le grand retour… du menu démarrer.

Cette information ne vient pas de n’importe qui. C’est effectivement Paul Thurrott qui a lancé cet énorme pavé dans la mare hier en fin de journée. Ce même Paul Thurrott qui a pour habitude de révéler des informations cruciales sur les produits de Microsoft plusieurs mois avant leur lancement.

Rumeurs Windows 8.2

Où l’on reparle de Windows 8.2.

En interrogeant certains de ses sources, Paul a donc obtenu des informations sur Windows 8.2, des informations particulièrement intéressantes :

  • Retour du menu démarrer : Si l’on en croit ces fameuses sources, alors Microsoft envisagerait de réintégrer le menu démarrer sur le bureau traditionnel de Windows 8.2. Attention cependant car ce dernier serait proposé sous la forme d’une option, et chaque utilisateur pourrait ainsi décidé de le faire réapparaître, ou non. En outre, ce menu démarrer serait uniquement disponible sur les versions « pro » de l’OS.
  • Intégration des applications Modern UI au bureau : Jusqu’à présent, les applications Modern UI s’exécutaient directement sur l’écran d’accueil, en plein écran. Windows 8.2 pourrait apporter quelques changements et il est ainsi question que ces applications puissent être lancées en mode fenêtré sur le bureau traditionnel de Windows, et ce sur toutes les versions du système.

C’est du lourd, non ? Certes, mais il ne faut pas oublier que Windows 8.2 ne sortira pas avant 2015, dans le meilleur des cas. D’ici là, beaucoup de choses peuvent changer et c’est précisément pour cette raison que ces rumeurs sont à prendre avec la plus grande prucence.