Quelques infos sur Windows 9 et sur Windows Cloud

Microsoft, comme chacun le sait, a décidé de revoir entièrement le cycle de ses mises à jour et la firme souhaite ainsi lancer un nouveau système d’exploitation tous les deux ans. Windows 9 ne devrait donc pas tarder à arriver sur le marché et cela tombe assez bien car les hackers de Wzor sont parvenus à obtenir un peu plus d’informations à son sujet. Oui, et vous voulez savoir la meilleure ? Il est également question d’un second système d’exploitation, radicalement différent de ce à quoi nous a habitué la firme. Son nom ? Windows Cloud, et autant dire qu’il porte bien son nom.

Mais avant ça, autant commencer par la mise en garde habituelle. Toute rumeur doit nécessairement être prise avec prudence et ce bruit de couloir ne fait évidemment pas exception à la règle même si les membres de Wzor ont souvent vu juste par le passé.

Windows 9 Windows Cloud

Et si Microsoft lançait carrément deux systèmes d’exploitation l’année prochaine ?

Commençons tout de suite avec Windows 9. Selon la fine équipe, ce dernier devrait se placer dans la droite lignée de Windows 8.1, avec quelques changements notables. Il est notamment question d’une nouvelle version de la fameuse (mais décriée) interface Metro, et d’un menu « démarrer » plus intelligent. D’après les informations dont on dispose, ce dernier pourrait s’adapter à chaque type de machine. Remarquez, ce n’est pas idiot vu que l’OS pourra être installé sur un ordinateur traditionnel, sur une tablette ou sur une machine hybride.

C’est intéressant, mais il y a mieux encore car Microsoft serait actuellement en train de travailler sur un second système d’exploitation : Windows Cloud.

Pour le moment, ce dernier ne serait qu’à l’état prototype, mais il se présenterait sous la forme d’un Windows plus simple, plus épuré, moins complet et entièrement axé sur le « cloud ». Le tout avec un abonnement derrière, histoire de rentabiliser l’investissement. Il est évidemment très difficile de ne pas penser à Chrome OS et il faut d’ailleurs rappeler que la firme a pas mal clashé Google à ce sujet récemment.

Comme quoi, qui aime bien châtie bien.

Via