WINE, une sonde alimentée à la vapeur pour explorer l’espace pour l’éternité

Un nouveau type de fusée pourrait complètement révolutionner l’exploration spatiale.

Elle se nomme WINE (World Is Not Enough) et aura la particularité de ne jamais manquer de carburant une fois en service. En effet, WINE n’utilise pas de carburant pour pouvoir se propulser. À la place, l’engin spatial est capable d’extraire de l’eau de son emplacement actuel pour le transformer en vapeur – et ainsi s’en servir pour se propulser vers sa nouvelle destination.

Espace

Une collaboration exceptionnelle de la NASA et de plusieurs autres structures

À propos de cette nouvelle sonde spatiale révolutionnaire, Phil Metzger, chercheur à l’Université de Floride centrale, a déclaré dans un communiqué : « Nous pourrions potentiellement utiliser cette technologie pour aller sur la Lune, Ceres, Europa, Titan, Pluton, les pôles de Mercure, les astéroïdes – partout où il y a de l’eau et une gravité suffisamment basse ».

Le prototype de WINE a vu le jour grâce à une collaboration de plusieurs structures. La NASA s’est chargée du financement du projet. Honeybee Robotics, une petite société de technologie et de robotique pour véhicules spatiaux basée à Brooklyn, New York, s’est occupée de la construction d’un prototype de vaisseau spatial à vapeur de la taille d’un micro-ondes, avec l’aide de chercheurs de l’Embry-Riddle Aeronautical University, une université américaine spécialisée dans l’aéronautique et l’aérospatial.

Metzger s’est quant à lui chargé de réaliser la modélisation informatique et les simulations nécessaires pour l’engin spatial. Et lorsqu’il était temps de tester WINE, l’Université de Floride centrale, où travaille Metzger, a fourni une simulation de matériel d’astéroïdes. Le groupe a filmé une démonstration réussie de WINE.

« C’est génial », a déclaré Metzger à propos du test réussi. « WINE a réussi à explorer le sol, à fabriquer du propergol et à se lancer avec un jet de vapeur extrait du simulant. »

Un engin d’exploration spatiale perpétuelle

L’exploration du système solaire a montré qu’il y avait de l’eau en abondance. Il y en a sur la Lune, sur d’autres planètes et même sur les astéroïdes. On pourrait donc envoyer des sondes spatiales comme WINE sur l’un de ces objets, et un panneau solaire déployable pourrait être utilisé pour fournir l’énergie nécessaire aux processus d’extraction et de création de vapeur nécessaires à la propulsion. Ce qui signifie en théorie que les engins spatiaux à vapeur pourront nous permettre à l’avenir de mener des missions beaucoup plus longues et beaucoup moins coûteuses que ce qui se fait actuellement.

« WINE a été conçu pour ne jamais manquer de propulseur, donc l’exploration sera moins coûteuse », dit Metzger. « Cela nous permettra également de faire des explorations dans un laps de temps plus court, car nous n’aurons pas à attendre des années, le temps qu’un nouveau vaisseau spatial quitte la Terre à chaque fois. »

Espérons que WINE entame très vite sa première mission véritable, et que tout se passe comme prévu !

Mots-clés astronomieespace