Clicky

WordPress 3.0 : le point sur les nouveautés

Si tout ce passe bien, c’est le mois prochain (soit en mai) que devrait sortir WordPress 3.0, la nouvelle version majeure de notre plateforme de blog préférée. Oui, ça c’est pour voir si des Dotclear-Addicts fréquentent la Fredzone. Et comme les nouveautés annoncées s’annoncent de taille, il fallait bien leur accorder un article dédié. Alors si vous avez envie de savoir ce que proposera WordPress 3.0, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

1. Intégration de WordPress MU

C’est sans doute la plus grosse des nouveautés annoncées, WordPress 3.0 intègrera nativement WordPress MU. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, on précisera juste que c’est la version multiblogs de WordPress, et la version que WordPress.com utilise. En gros, le bouzin vous permet de créer d’autres blogs sur la même installation. On peut dire que c’est très pratique pour ceux qui ont un projet collaboratif en tête ou qui sont amenés à gérer plusieurs blogs sur le même serveur.

2. Possibilité de choisir le nom de l’utilisateur dès l’installation

Alors ça, c’était un peu le truc que je n’ai jamais bien compris sur WordPress. Quand on l’installe, le bouzin génère automatiquement un administrateur (« admin ») et un mot de passe. Autant dire qu’il vaut mieux noter ce dernier sous peine de devoir tout recommencer à zéro. Même chose, c’était toujours un peu galère de devoir ensuite ajouter un nouvel utilisateur avec le nom de notre choix.

3. Un nouveau thème

Là encore, on peut dire que Kubrick a quand même bien vécu. On est donc content de le voir disparaître au profit d’un thème un peu plus élaboré et plus facilement personnalisable. Précisons, en outre, qu’il sera aussi possible de modifier très facilement le bandeau et l’arrière plan de la page sans avoir forcément un BAC +5 en poche.

4. Un menu entièrement configurable

Histoire de vous simplifier encore un peu plus la vie, WordPress 3.0 proposera une gestion dynamique des menus de votre site. En quelques secondes, on pourra donc modifier notre arborescence et ajouter des pages et des catégories dans nos menus. Ensuite, sur notre blog, on aura droit à un joli menu déroulant avec tous les éléments qu’on aura déterminés.

5. Gestion de plusieurs types d’articles

Bon, c’est un peu le point le plus épineux à comprendre, et donc à expliquer, mais WordPress 3.0 vous donnera la possibilité de créer plusieurs types d’articles. D’un côté, donc, on aura les billets traditionnels du blog et on pourra ajouter à côté des templates plus spécifiques en fonction de vos rubriques pour présenter un catalogue, des podcasts ou plein d’autres choses. Si vous avez envie d’en savoir plus et que vous n’êtes pas réfractaire à l’anglais, je vous propose de lire cet excellent article sur le sujet.

Et après ?

Et bien on aura aussi pu citer le guide intégré pour aider les néophytes à prendre en main WordPress, mais cette nouveautés fait pâle figure à côté des autres. Car en effet, ces dernières ne sont pas juste des gadgets destinés à nous en mettre plein la vue. Cette troisième version majeure de WordPress nous révèle un point crucial : les développeurs du projet souhaitent faire entrer leur plateforme de blog dans l’ère des CMS.

Même que le menu configurable et que la gestion de plusieurs types d’articles le prouvent bien, hein…

Cela étant dit, j’avoue que ce point me laisse assez dubitatif. J’aime bien WordPress, c’est sûr, je l’utilise même pour mes différents blogs. Cela dit, le fait est que je ne me verrais pas l’utiliser comme CMS. Non parce que pour ça, j’ai déjà des outils, comme SPIP ou Drupal qui ont fait leurs preuves depuis quelques années et qui ont le mérite de ne pas être des usines à gaz.

Le risque, pour l’équipe de WordPress, c’est de vouloir trop en faire. A force de chercher à jouer sur tous les tableaux, on finit invariablement par se retrouver le cul entre deux chaises. WordPress est un bon moteur de blog, le plus utilisé dans le monde et je pense que c’est là dessus qu’il faut jouer. A vouloir trop se comporter comme un CMS, il risque en effet de s’attirer les foudres des blogueurs.

Mais ça, c’est bien pour la concurrence.

Note : Et si vous avez envie de tester WordPress 3.0, il faut savoir que la Beta 1 est disponible !

Mots-clés blogWordpress