WordPress 3.7 est disponible !

Si vous avez un ou plusieurs sites fonctionnant sous WordPress, alors vous avez certainement du remarquer l’apparition d’un drôle de bandeau jaune contenant un message vous prévenant de l’arrivée d’une nouvelle version de votre CMS préféré. WordPress 3.7 est disponible depuis cette nuit dans le monde entier, et il est donc recommandé de mettre à jour votre site pour profiter de toutes les dernières fonctionnalités de la plateforme. Des fonctionnalités qui touchent notamment aux mises à jour. Certains d’entre vous le savent peut-être, mais WordPress n’aura effectivement plus besoin de notre concours pour installer ses correctifs mineurs. Très pratique, surtout pour les blogueurs les plus étourdis.

Et on va évidemment commencer par là. La première chose à savoir, au sujet de cette nouveauté, c’est qu’elle ne concerne pas toutes les mises à jour. Comme évoqué dans le paragraphe précédent, les mises à jour automatiques ne fonctionneront qu’avec les correctifs mineurs. Très concrètement, si votre CMS n’aura pas besoin de vous pour installer la version 3.7.1 de la plateforme, il n’en ira pas de même pour la 3.8. C’est plutôt logique mais c’est quand même bien de le préciser. Automattic veut surtout limiter les failles et le risque d’infection.

Wordpress 3.7

WordPress 3.7 est disponible en version finale.

Il y a d’autres nouveautés, qui touchent notamment à l’évaluation du mot de passe de l’utilisateur. WordPress 3.7 utilise effectivement la librairie zxcvbn de Dropbox et il sera donc capable de déterminer plus précisément le niveau de sécurité de votre précieux sésame. Ensuite, et bien ce sera à vous de faire le nécessaire, bien sûr. Si je peux vous donner un conseil, c’est d’utiliser une simple phrase clé et de ne retenir que certains caractères, tout en insérant de temps à autre quelques caractères accentués. Un exemple ? Prenons une phrase simple, comme « c’est important de choisir un bon mot de passe pour WordPress ». C’est de circonstance. Avec cette méthode, on peut ne retenir que les premières lettres de chaque mot, ce qui nous donne quelque chose comme « ceidcubmdppw ». Là, et bien rien ne vous empêche de couper la séquence avec des numéros, ou des caractères spéciaux, pour obtenir « 1ceid#cubm!dppw9 » ou d’autres mots-clés tout aussi compliqués à trouver.

Dernière nouveautés et pas des moindres, WordPress 3.7 profite d’un moteur de recherche remanié, capable de déterminer avec précision la pertinence d’un article en fonction des mots-clés saisis par l’utilisateur. De mon côté, je n’ai pas encore vu de différence notable, mais je n’ai pas encore eu le temps de me pencher sérieusement sur le sujet non plus.

Mots-clés webWordpress