Clicky

World Solar Challenge : l’édition 2017 a célébré la Nuon Solar Team

Le World Solar Challenge est une tradition qui réunit chaque année les férues de courses automobiles, et ce, depuis maintenant trente ans. Le concept de cette course pas comme les autres est simple : parcourir un circuit de 3021 km à travers l’Australie centrale à bords de véhicules roulant uniquement à l’énergie solaire. Ce concours rassemble, depuis sa création, différents coureurs issus du monde entier.

Cette année, le World Solar Challenge a débuté le dimanche 8 octobre 2017 et il a pris fin le dimanche 15 octobre 2017. Les équipes de coureurs ont eu à parcourir les 3000 km reliant la ville de Darwin à celle d’Adelaïde.

WSC

L’objectif de cette course annuelle était la promotion des recherches pour le développement des voitures et des technologies solaires.

Que 10 % d’énergie

La règle était la suivante : les voitures qui participeront à la course ne devaient avoir que 10 % d’énergie en stock lorsqu’elles se trouvaient sur la ligne de départ. L’énergie dont elles avaient besoin pour finir les 3000 km leur a été fournie par le soleil du désert australien et par l’énergie cinétique.

Toutefois, en raison du coucher du soleil, les participants ont dû s’arrêter chaque jour à 17h00. Pour information, les véhicules qui ont pris part à cette course ont tous été conçus par les étudiants des équipes issus des quatre coins du globe.

De nombreux participants

L’édition 2017 du World Solar Challenge a vu la participation de 41 équipes dont les voitures ont effectué des tours de piste sur le circuit d’Hidden Valley à Darwin pour définir leurs positions de départs. A l’issue de ces tours de piste, la pole position est revenue à l’équipe belge « Punch Powertrain » avec une vitesse moyenne de 83,4 km/h.

Toutefois, c’est l’équipe Nuon Solar Team qui a remporté la course, devançant par la même occasion la University of Michigan Solar Car Team et la Punch Powertrain Solar Team.

Toutefois, les coureurs sont conscients que le World Solar Challenge n’est pas une mince affaire. En effet, seuls 40 % des participants arrivent jusqu’au bout du parcours. De ce fait, Chris Selwood, directeur de la course, a tenu à préciser qu’« il ne s’agit pas de savoir quelle vitesse vous pouvez atteindre, mais jusqu’où vous pouvez aller. »

En dépit de cela, le World Solar Challenge continue à attirer l’attention des acteurs du secteur des voitures solaires. L’innovation et la créativité se manifestent souvent dans ce genre de concours.

Share this post

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !