Wunderkit, une nouvelle manière d’organiser sa vie

Wunderlist est un très bon service pour tous ceux qui ne peuvent pas vivre sans gestionnaire de tâches. L’une de ses grandes forces, d’ailleurs, c’est d’être disponible sur la plupart des plateformes mobiles du marché. Et si cet outil s’est tranquillement incrusté dans votre quotidien, alors Wunderkit risque de vous intéresser puisque ce nouveau service va vous permettre de vous organiser très facilement et de partager avec vos collaborateurs des tâches, des notes et pas mal d’autres choses. Et s’il est uniquement disponible sur invitation, vous allez pouvoir le découvrir un peu plus en détails dans la suite de l’article. Et d’ailleurs, il va y avoir quelques invitations à gagner…

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Note : Avant de commencer, veuillez noter que Wunderkit est actuellement disponible en version bêta. L’outil n’est donc pas exempt de bugs et il présente parfois de fortes latences. De même, tout ce qui suit est évidemment amené à évoluer et des fonctionnalités seront sans doute rajoutées au produit dans les semaines ou dans les mois qui viennent.

Wunderkit, le concept

Certains d’entre vous ont peut-être connu Google Wave. Pour ceux qui seraient passés à côté ou qui ne s’en souviennent plus, ce service se destinait avant tout aux groupes de travail et il était ainsi censé favoriser le travail en équipe et les échanges de données. La suite, on la connait, le service a malheureusement fait long feu et il a très rapidement fermé ses portes. Ce sont des choses qui arrivent, bien sûr, mais Wunderkit se trouve exactement dans la même lignée que ce dernier et ce service risque par conséquent d’intéresser tous ceux qui regrettent la disparition tragique de Wave.

Avec Wunderkit, on va donc pouvoir mieux s’organiser en enregistrant des listes, des notes et en créant des espaces de travail qui permettront aux membres d’une même équipe de mieux échanger et de mieux mutualiser leurs efforts. Les fonctionnalités proposées sont nombreuses et nous allons essayer de nous montrer aussi exhaustif que possible.

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Wunderkit, la création du compte

Tout commence évidemment par la création du compte. L’utilisateur peut alors choisir entre plusieurs options. S’il a la possibilité de créer son compte de zéro en remplissant le formulaire qui va bien, il a également la possibilité de passer par Twitter ou Facebook afin d’accélérer les choses. Dans ce cas, son prénom, son nom, son adresse email seront automatiquement récupérés par le service et il ne lui restera alors plus qu’à remplir sa description et à saisir un mot de passe pour boucler la procédure. Comme toujours avec 6wunderkinder, l’interface est plutôt jolie à regarder et on prend plaisir à remplir son profil.

Concernant Twitter et Facebook, il faut également préciser que l’utilisateur aura tout à fait la possibilité de lier ses différents comptes à son profil s’il le désire. Point intéressant, il pourra ensuite s’appuyer sur ces derniers pour inviter ses amis à le rejoindre. Sur le papier, c’est magnifique, mais il y a un énorme bémol : toutes les invitations envoyées sont automatiquement publiées sur notre timeline ou sur notre mur. Et si vous invitez vingt personnes, alors toutes les personnes qui vous suivent pourront voir ces vingt invitations. Autant dire qu’à notre époque, c’est le genre de bévue qui peut coûter cher. Les internautes n’aiment pas le flood (ça se comprend) et 6wunderkinder aurait vraiment du mettre au point une autre solution. Carton rouge, donc. Comme dirait Burninghat, ça fait un peu goujat.

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Wunderkit, présentation de l’interface

Après avoir créé son compte, l’utilisateur va être automatiquement redirigé vers l’accueil du service. L’interface de Wunderkit est assez intuitive, elle s’avère même très accessible à l’usage mais il faut tout de même un temps d’adaptation pour s’y habituer. Plus concrètement, cette dernière est divisée en deux grandes zones :

  • Barre latérale de gauche : Quoi qu’il arrive, la barre latérale située à gauche restera toujours présente à l’écran. Tout en haut, on va trouver deux boutons : le premier vous permettra d’accéder aux paramètres de l’application ou bien à la liste des raccourcis clavier tandis que le second vous offrira l’occasion d’accéder à la recherche. En dessous, nous allons avoir une liste de plusieurs éléments, soit notre profil et les différents projets que nous avons créés. Nous reviendrons d’ailleurs sur ce point un peu plus loin dans l’article. Enfin, tout en bas, nous pourrons accéder à trois boutons. Le premier nous permettra d’afficher la liste de toutes les tâches en cours, le second va nous donner l’occasion de créer rapidement une nouvelle tâche ou une nouvelle note et le troisième se contentera d’afficher nos notifications.
  • Le contenu de la page : Cette partie là variera en fonction de l’élément actif. Par défaut, elle affichera l’accueil du service et on pourra ainsi accéder à une vidéo de présentation, aux dernières notifications, à une sélection de profils à suivre ou encore aux dernières personnes inscrites. En haut à droite, nous pourrons également connaître le nombre de followers et de followings, ce qui n’est pas sans rappeler Twitter…

Concernant ce dernier point, il faut effectivement savoir que les fonctions collaboratives de Wunderkit se rapprochent énormément de ce que propose Twitter. Tout comme pour le service de micro-blogging, nous allons effectivement pouvoir suivre d’autres utilisateurs qui, à leur tour, pourront également choisir de nous suivre. A côté de ces fameux compteurs, nous trouverons d’ailleurs deux boutons qui nous permettront respectivement d’ajouter des utilisateurs ou d’accéder à notre profil. Notez toutefois que l’outil va un peu plus loin que cela, notamment avec tout ce qui se rapporte aux projets. Et ça tombe bien parce qu’on va justement s’y intéresser.

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Wunderkit, le profil personnel et les projets

Très globalement, Wunderkit propose actuellement deux grosses fonctionnalités : les tâches et les notes. N’importe quel utilisateur a ainsi la possibilité de créer des tâches (et même de les répartir dans des listes pour mieux structurer l’ensemble) ou des notes. Bon, ça ce n’est pas très compliqué à comprendre. On peut même dire que c’est plutôt simple à envisager mais là où les choses vont se corser, c’est que le service va également nous proposer de créer des projets.

Qu’est ce que c’est ? Et bien un projet, c’est un peu comme une page Facebook. Pour en créer un, on va tout simplement placer le curseur de sa souris dans la barre latérale située à gauche. Comme par magie, un nouveau bouton nommé « New Workspace » va alors apparaître. En cliquant sur ce dernier, une fenêtre pop-up va s’ouvrir et elle va nous permettre de définir une imageun nom, une description et des droits d’accès. Là, nous aurons soit la possibilité de rendre notre page publique (et donc disponible en libre accès pour tout le monde), soit de la garder privée. Si c’est cette dernière option qui est sélectionnée, alors cela voudra dire que seuls les membres invités pourront la consulter et y participer. Une fois votre projet créé, ce dernier viendra s’afficher dans la barre latérale de gauche et il vous suffira alors de cliquer dessus pour l’ouvrir. Si vous souhaitez ensuite revenir sur votre page personnelle, il faudra là encore cliquer sur le bouton adéquate.

Dans tous les cas, on retrouvera exactement les mêmes fonctionnalités sur la page personnelle et sur le projet :

  • Création de tâches : Tout comme Wunderlist, Wunderkit va vous permettre de créer des tâches. Il sera également possible de leur affecter une date (fixe ou régulière), des tags ou des personnes. Si vous choisissez cette option, alors le contact rattaché à la tâche recevra une notification. Pour mieux vous organiser, vous avez aussi la possibilité de créer des listes de tâches.
  • Création de notes : Les plus bavards auront la possibilité de rédiger et d’enregistrer des notes. Là, en revanche, on ne croule pas sous les fonctionnalités puisqu’il est impossible de rattacher un média à une note. Tout ce que l’on peut faire, finalement, c’est ajouter un ou plusieurs tags. Dommage.
  • Publication de commentaires : Pour le côté un peu social (c’est à la mode en ce moment), Wunderkit permet également à tous les utilisateurs de publier des commentaires. Ils peuvent le faire directement sur le profil des uns et des autres, mais aussi à la suite des tâches ou des notes. L’objectif étant bien évidemment de favoriser les échanges autant que possible.

Voilà donc les trois grands axes et les trois grandes fonctionnalités proposées par Wunderkit. A chaque fois, qu’il s’agisse des pages personnelles ou des projets, on va également trouver un « dashboard » qui se contente tout simplement de centraliser toute l’activité du module.

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Wunderkit, ce qu’il manque

Wunderkit est un bon service, c’est un fait. Bon, il y a bien le truc des invitations publiques qui me gêne énormément et qui pourrait d’ailleurs très vite se retourner contre le service, mais en dehors de ça on sent bien qu’il y a eu des heures et des heures de travail derrière. Fidèle à son habitude, l’équipe de 6wunderkinder nous a d’ailleurs gratifié d’une très belle interface et ce point mérite d’être bien souligné parce que tous les services estampillés « 2.0 » ne sont pas forcément très beaux à regarder, ni même très pratiques à utiliser.

Néanmoins, Wunderkit n’est pas un service parfait pour autant. Critiquer est un exercice facile, c’est vrai, mais je pense qu’il y a certaines pistes qui mériteraient d’être explorées plus en avant :

  • Personnalisation du dashboard : Comme mentionné un peu plus haut, le tableau de bord de la page personnelle ou du projet se contente de reprendre toute l’activité du module. Il pourrait être intéressant de pouvoir personnaliser ce dashboard et de pouvoir ainsi réorganiser l’information comme bon nous semble. Genre ajouter ou supprimer des colonnes, déplacer les commentaires sous les compteurs de followings / followers ou même insérer une zone de texte fixe tout en haut de la page pour présenter notre module ou se faire un joli édito.
  • Refonte des notes : Le texte, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Sur ce point, Wunderkit gagnerait beaucoup à s’inspirer d’Evernote. On aimerait bien pouvoir profiter d’un éditeur plus complet (avec options de mise en forme) ou même pouvoir insérer des images ou des vidéos dans ses notes. De même, on regrette de ne pas pouvoir regrouper les notes en classeurs ou en ensembles thématiques.
  • Révision du système d’invitations « sociales » : Je vais en rajouter une couche avec les invitations sur Twitter et Facebook mais je trouve sincèrement que le mode de fonctionnement mis en place n’est pas adéquat. Je tiens d’ailleurs à présenter mes excuses à tous ceux qui me suivent sur Twitter et qui ont vu défiler tout d’un coup des dizaines d’invitations sur ma timeline.
  • Ajout de modules : Les tâches et les notes, c’est bien mais ce n’est pas suffisant. On aimerait pouvoir partager plus, notamment sur les projets. Là, beaucoup de choses restent à faire mais ce qui serait vraiment génial, c’est de pouvoir ajouter des images, des vidéos, des documents (Word, Excel, Powerpoint) ou même des extraits de pages web. Le tout avec un système de révision complet histoire de favoriser le travail en équipe. Histoire d’être dans l’air du temps, ces nouveaux modules pourraient d’ailleurs parfaitement être proposés dans un App Store accessible directement depuis le service.
  • Création d’une API : Ce point s’inscrit dans la continuité de ma remarque précédente. Développer de nouveaux modules, cela prend beaucoup de temps et de ressources alors il pourrait être judicieux de s’appuyer sur la communauté pour aller plus vite. Ce qui passerait donc par la création et par la publication d’une API.

Alors bien sûr, comme mentionné tout au début de cet article Wunderkit n’est pour le moment disponible qu’en version bêta. Autrement dit, le service va être amené à évoluer et il s’enrichira donc certainement de nouvelles fonctionnalités au fil du temps. Pour le moment, en tout cas, ce service semble plutôt prometteur mais il ne comble pas totalement mes attentes. Notez cependant que je suis un très mauvais élève en ce qui concerne la gestion des tâches alors ceci explique peut-être cela. N’hésitez donc pas à le tester par vous-mêmes pour vous en faire une idée plus précise.

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Wunderkit, les invitations

Pour le moment, toutes les personnes disposant d’un compte sur Wunderkit ont la possibilité d’inviter d’autres internautes à les rejoindre. Toutefois, il n’est pas dit que ces invitations restent ouvertes. Si vous avez envie de tester le service, vous allez donc devoir vous dépêcher ! Pour avoir votre précieux sésame, ce n’est pas compliqué, il suffit de laisser un commentaire à la suite de l’article en saisissant une adresse mail valide dans le champ dédié à cet effet. En revanche, pour le moment, je vais limiter l’envoi des invitations aux 20 premières personnes à laisser un commentaire. Si j’arrive à trouver un peu de temps, je continuerais sur ma lancée ensuite mais je ne vous promets rien, évidemment.

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Wunderkit, une nouvelle manière d'organiser sa vie

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.