Xiaomi se trouve deux distributeurs en France : LDLC et Materiel.net

C’est par l’intermédiaire de l’importateur Phonedroid que les deux sites marchands tricolores LDLC et Materiel.net (racheté par le groupe LDLC l’an dernier), viennent de signer un partenariat leur permettant de distribuer officiellement les smartphones de la marque chinoise Xiaomi sur le sol français.

Une bonne nouvelle en perceptive pour le consommateur, qui n’aura donc plus a passer directement par les importateurs ou les offres à durée limitée pour mettre la main sur les derniers modèles de la firme asiatique. Reste à savoir si le groupe LDLC gardera ce monopole de distribution dans la durée, Phonedroid étant – d’après 01.net – déjà en discussions avec d’autres enseignes françaises.

xiaomi

Les sites marchands français LDLC et Materiel.net viennent d’être désignés comme distributeurs exclusifs (du moins pour l’heure) de la marque chinoise Xiaomi.

Notons par ailleurs que les deux revendeurs actuels ne pourront pas disposer de la gamme Xiaomi au grand complet. LDLC et Materiel.net devront en effet se contenter du Redmi Note 4 et du Mi Note 2, disponibles dès à présent. Selon Phonedroid, les choses devraient rapidement évoluer pour que d’autres modèles de Xiaomi soient commercialisés en France. Il faudra pour cela que ces smartphones soient entièrement compatibles avec nos normes 4G et qu’ils disposent notamment de bandes 800 Mhz. Ce qui n’est pas encore le cas.

Xiaomi met un premier pied en France et s’apprête à lancer son Mi6 pour faire bonne impression…

Histoire de frapper un grand coup, la firme chinoise s’apprête à lancer son Mi6 au cours de l’été. Déjà disponible à moins de 380 euros chez certains importateurs, le flagship de Xiaomi va donc arriver chez LDLC et Materiel.net dans les prochaines semaines (toujours à un tarif inférieur à 400 euros), mais sera cette fois disponible dans une version dite « globale » – comprenez compatibles avec les bandes de fréquence françaises.

Le Mi6 ne sera toutefois pas le seul smartphone du catalogue Xiaomi à débarquer en France dans une version globale. Le Redmi 4X devrait en effet débouler lui aussi durant l’été, et ce en compagnie du Mi Max 2. Deux terminaux plus abordables (le premier logiquement vendu sous la barre des 200 euros, le second à moins de 300 euros), qui permettront à Xiaomi de se faire une place un peu plus importante sur le marché franco-français.

Crédit illustration