XX, une web-série célébrant le porno féministe

Accusée de sexisme, l’industrie de la pornographie voit de plus en plus émerger en son sein une nouvelle alternative au modèle traditionnel. Nous faisons allusion au porno féministe, qui se donne pour mission de véhiculer une image plus diversifiée, plus humaine et plus égalitaire de la sexualité.

Une web-série documentaire devrait bientôt voir le jour dans ce sens.

XX

L’émergence d’un porno plus féministe

Jusqu’à encore récemment, la pornographie était produite par les hommes et pour les hommes. Et dans l’imaginaire collectif, ce type de film n’intéressait que les obsédés du sexe et les jeunes garçons curieux de découvrir la sexualité. L’industrie du X a longtemps été considérée comme un secteur où la femme est réduite à un simple objet sexuel, ne servant qu’à satisfaire les fantasmes des hommes. Une réputation que le porno doit à l’image qu’il véhicule de la femme, qui apparait souvent dans des situations dégradantes et brutales.

Mais des réalisatrices engagées dans le X ont décidé de changer les choses en proposant du porno féministe. C’est le cas notamment de réalisatrice et féministe suédoise, Erika Lust, qui a fondé la boîte de production Lust Cinema en 2010. Il y a aussi la réalisatrice et actrice française Lucie Blush, ou encore la boîte de production allemande Ersties. Toutes ces figures féministes misent désormais sur un porno moins machiste et plus égalitaire.

Une web-série documentaire pour montrer un autre visage du porno

Ce combat pour un porno qui respecte les femmes, Camille et Annabelle ont décidé elles aussi de le mener à travers le lancement de « XX », une web-série documentaire qui évoque l’histoire, les enjeux et l’avenir de ces nouvelles productions pornographiques qui attirent un public féminin de plus en plus important. La série comportera cinq épisodes traitant chacun d’une problématique liée au porno et des alternatives proposées par le porno féministe.

À travers des intervenants (es) spécialisés (es) dans le domaine, comme les réalisatrices Carmina et Sarah de Vicomte, ces deux étudiantes en journalisme comptent aborder diverses questions dans leur web-série, comme : pourquoi ce mouvement est-il nécessaire ?, ou encore un nouveau porno est-il possible ? Pour financer leur projet, Camille et Annabelle ont lancé une campagne Ulule pour récolter des fonds.

Mots-clés nsfy