Yahoo plonge dans le rouge

Yahoo ne se porte pas forcément bien, ce n’est un secret pour personne et nous sommes d’ailleurs nombreux à nous interroger sur la pérennité des différents services édités par la société. On pensera notamment à Delicious. Cela fait donc un moment que l’entreprise américaine a du plomb dans l’aile mais la situation pourrait s’aggraver dans un avenir proche. C’est en tout cas ce que laissent penser les résultats du premier trimestre 2011, avec une baisse de 28 % sur un an pour les bénéfices nets et une baisse de 24 % sur la même période pour le chiffre d’affaires.

Mais qu’est ce qui s’est passé pour que Yahoo en arrive là ? Et bien d’après la présidente du groupe, Carol Bartz, ces résultats catastrophiques ont été provoqués par… Microsoft. Rappelons en effet que les deux firmes ont conclu en 2010 un accord portant sur le moteur de recherche de Yahoo. Désormais, les deux sociétés partagent le même socle technique puisque ce dernier a été remplacé par Bing et que Yahoo utilise désormais la solution AdCenter de Microsoft.

Et justement, c’est bien cette dernière qui pèche. Alors même que le chiffre d’affaires réalisé par Yahoo sur l’affichage de publicités a augmenté de 6 % (pour un résultat de 523 millions de dollars), celui des liens sponsorisés s’est tout simplement écroulé et a perdu 46 % sur une année (pour un résultat de 455 millions de dollars). D’après la présidente de Yahoo, les liens affichés ne sont pas suffisamment pertinents et c’est précisément ce qui explique cette chute vertigineuse.

Mais tout le problème, finalement, c’est que ces premiers chiffres sont les premiers résultats tangibles du partenariat entre les deux firmes. En effet, si l’accord entre ces dernières date de 2010, la migration totale et définitive de leurs services a eu lieu quelques mois plus tard. En gros, donc, ce premier trimestre 2011 est également le premier trimestre de leur union. Autant dire que Microsoft va avoir fort à faire pour récupérer le coup et pour redresser la barre.

Toutefois, il faut tout-de-même rester prudent et ne pas enterrer tout-de-suite Yahoo. En effet, si le premier trimestre 2011 ne s’avère pas particulièrement concluant pour la firme, il faut tout-de-même savoir que cette dernière avait enregistré des bénéfices records en 2010 (source) et elle avait même doublé ses bénéfices. Et de toute façon, il faut aussi savoir que le début de l’année n’est pas la période la plus propice pour le marché de la publicité en ligne.

Via (Crédits Photo)



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • CircleMe, un réseau social par intérêts

    CircleMe, un réseau social par intérêts

    Aujourd’hui, pour lancer un réseau social, il faut soit être un peu fou, soit avoir une idée très originale sous le coude. Forcément, pour le moment, il est encore trop tôt pour savoir à quel camp appartient CircleMe, mais on peut au moins dire qu’il ne ressemble pas vraiment à ses concurrents. Et c’est bien normal puisque ce dernier s’intéresse avant tous aux loisirs, aux centres d’intérêt et à toutes ces petites choses de rien du tout qui en disent pourtant long sur les personnes que nous sommes. Oui et la bonne nouvelle du jour,…

  • Uber : bientôt des moto-taxis à Paris ?

    Uber : bientôt des moto-taxis à Paris ?

    Uber rencontre un certain succès sur Paris. Une réussite tout à fait méritée puisque ce service est très bien pensé. A l’aide d’une simple application, n’importe qui peut effectivement louer les services d’un chauffeur privé. Et ce à toute heure de la journée, et en étant directement prélevé à la source. Bref, Uber a le vent en poupe et ce n’est sans doute pas prêt de se terminer. Preuve en est, la société serait actuellement en train de réfléchir à une toute nouvelle offre de transport qui viendra concurrencer les moto-taxis. Depuis 2010, on peut…

  • Deezer lance sa boutique d'applications !

    Deezer lance sa boutique d’applications !

    Tout comme l’un de ses principaux concurrents, Deezer a décidé d’ouvrir la porte aux développeurs tiers en leur offrant une API pour interagir avec le service. Une bonne idée, évidemment, et qui permet au spécialiste de l’écoute musicale en streaming d’ouvrir aujourd’hui une boutique d’applications dédiées : l’App Studio ! Boutique dans laquelle vous allez pouvoir trouver une tonne d’outils tous plus sympathiques les uns que les autres. Yep et autant dire que vous allez avoir l’embarras du choix, puisqu’on trouvera des jeux, des playlists et même des guides musicaux. Avec ça, c’est sûr, vous…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -