Yahoo plonge dans le rouge

Yahoo ne se porte pas forcément bien, ce n’est un secret pour personne et nous sommes d’ailleurs nombreux à nous interroger sur la pérennité des différents services édités par la société. On pensera notamment à Delicious. Cela fait donc un moment que l’entreprise américaine a du plomb dans l’aile mais la situation pourrait s’aggraver dans un avenir proche. C’est en tout cas ce que laissent penser les résultats du premier trimestre 2011, avec une baisse de 28 % sur un an pour les bénéfices nets et une baisse de 24 % sur la même période pour le chiffre d’affaires.

Mais qu’est ce qui s’est passé pour que Yahoo en arrive là ? Et bien d’après la présidente du groupe, Carol Bartz, ces résultats catastrophiques ont été provoqués par… Microsoft. Rappelons en effet que les deux firmes ont conclu en 2010 un accord portant sur le moteur de recherche de Yahoo. Désormais, les deux sociétés partagent le même socle technique puisque ce dernier a été remplacé par Bing et que Yahoo utilise désormais la solution AdCenter de Microsoft.

Et justement, c’est bien cette dernière qui pèche. Alors même que le chiffre d’affaires réalisé par Yahoo sur l’affichage de publicités a augmenté de 6 % (pour un résultat de 523 millions de dollars), celui des liens sponsorisés s’est tout simplement écroulé et a perdu 46 % sur une année (pour un résultat de 455 millions de dollars). D’après la présidente de Yahoo, les liens affichés ne sont pas suffisamment pertinents et c’est précisément ce qui explique cette chute vertigineuse.

Mais tout le problème, finalement, c’est que ces premiers chiffres sont les premiers résultats tangibles du partenariat entre les deux firmes. En effet, si l’accord entre ces dernières date de 2010, la migration totale et définitive de leurs services a eu lieu quelques mois plus tard. En gros, donc, ce premier trimestre 2011 est également le premier trimestre de leur union. Autant dire que Microsoft va avoir fort à faire pour récupérer le coup et pour redresser la barre.

Toutefois, il faut tout-de-même rester prudent et ne pas enterrer tout-de-suite Yahoo. En effet, si le premier trimestre 2011 ne s’avère pas particulièrement concluant pour la firme, il faut tout-de-même savoir que cette dernière avait enregistré des bénéfices records en 2010 (source) et elle avait même doublé ses bénéfices. Et de toute façon, il faut aussi savoir que le début de l’année n’est pas la période la plus propice pour le marché de la publicité en ligne.

Via (Crédits Photo)



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Bitcasa : le stockage illimité dans le "cloud" (+ invitations)

    Bitcasa : le stockage illimité dans le « cloud » (+ invitations)

    Cela fait maintenant plusieurs mois, voire même quelques années, que nous nous mangeons du « cloud » à tous les étages. Le stockage dans les nuages est à la mode et nous allons devoir nous y habituer parce que le phénomène risque de s’amplifier de plus en plus. On compte ainsi des centaines de services de ce type sur le web, on pourra d’ailleurs penser à Dropbox ou encore à Minus mais un nouveau venu sème le trouble depuis quelques temps. Un nouveau venu qui s’appelle Bitcasa et qui n’a rien trouvé de mieux pour se démarquer…

  • Un bouton de partage pour Facebook mobile

    Facebook : le bouton de partage arrive sur mobile, Android et iOS

    Si vous utilisez régulièrement les applications Facebook pour smartphones, que ce soit sur Android ou iOS, vous avez peut-être déjà été confronté à un manque d’un certain bouton présent sur la version desktop du réseau social : un bouton de partage qui permet, comme son nom l’indique, de repartager un post que vous jugez intéressant tel un lien ou un statut qui révolutionne le monde (ou pas). Pour être exact, ce bouton de partage était présent sur les photos, mais il fallait les ouvrir pour pouvoir les republier, ce qui n’est pas toujours nécessaire et…

  • PayPal va bannir les VPN permettant de télécharger sur Bittorrent

    PayPal va bannir les VPN permettant de télécharger sur Bittorrent

    PayPal, on le sait bien, aime beaucoup brosser les puissants de ce monde dans le sens du poil. On l’a bien vu avec WikiLeaks et plus précisément lorsque le spécialiste du micro-paiement a décidé de tourner le dos à Julian Assange et à ses amis en fermant leurs différents comptes. Pas très sympa, c’est sûr, mais la société ne compte visiblement pas en rester là puisqu’elle a décidé d’en faire de même avec toutes les sociétés proposant des VPN permettant de télécharger sur Bittorrent. Même que le premier à en payer les frais, c’est ce…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -