Yahoo plonge dans le rouge

Yahoo ne se porte pas forcément bien, ce n’est un secret pour personne et nous sommes d’ailleurs nombreux à nous interroger sur la pérennité des différents services édités par la société. On pensera notamment à Delicious. Cela fait donc un moment que l’entreprise américaine a du plomb dans l’aile mais la situation pourrait s’aggraver dans un avenir proche. C’est en tout cas ce que laissent penser les résultats du premier trimestre 2011, avec une baisse de 28 % sur un an pour les bénéfices nets et une baisse de 24 % sur la même période pour le chiffre d’affaires.

Mais qu’est ce qui s’est passé pour que Yahoo en arrive là ? Et bien d’après la présidente du groupe, Carol Bartz, ces résultats catastrophiques ont été provoqués par… Microsoft. Rappelons en effet que les deux firmes ont conclu en 2010 un accord portant sur le moteur de recherche de Yahoo. Désormais, les deux sociétés partagent le même socle technique puisque ce dernier a été remplacé par Bing et que Yahoo utilise désormais la solution AdCenter de Microsoft.

Et justement, c’est bien cette dernière qui pèche. Alors même que le chiffre d’affaires réalisé par Yahoo sur l’affichage de publicités a augmenté de 6 % (pour un résultat de 523 millions de dollars), celui des liens sponsorisés s’est tout simplement écroulé et a perdu 46 % sur une année (pour un résultat de 455 millions de dollars). D’après la présidente de Yahoo, les liens affichés ne sont pas suffisamment pertinents et c’est précisément ce qui explique cette chute vertigineuse.

Mais tout le problème, finalement, c’est que ces premiers chiffres sont les premiers résultats tangibles du partenariat entre les deux firmes. En effet, si l’accord entre ces dernières date de 2010, la migration totale et définitive de leurs services a eu lieu quelques mois plus tard. En gros, donc, ce premier trimestre 2011 est également le premier trimestre de leur union. Autant dire que Microsoft va avoir fort à faire pour récupérer le coup et pour redresser la barre.

Toutefois, il faut tout-de-même rester prudent et ne pas enterrer tout-de-suite Yahoo. En effet, si le premier trimestre 2011 ne s’avère pas particulièrement concluant pour la firme, il faut tout-de-même savoir que cette dernière avait enregistré des bénéfices records en 2010 (source) et elle avait même doublé ses bénéfices. Et de toute façon, il faut aussi savoir que le début de l’année n’est pas la période la plus propice pour le marché de la publicité en ligne.

Via (Crédits Photo)



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • eBay va vendre des services au Royaume Uni avec SecretGuru

    eBay va vendre des services au Royaume Uni avec SecretGuru

    Sur eBay, on peut vendre beaucoup de choses – comme des lapins albinos ou même les fluides corporels de Justin Bieber – mais il est pour le moment impossible de profiter de la plateforme pour mettre en avant des services. Du moins jusqu’à aujourd’hui puisque le géant de l’e-commerce vient justement de lever le voile sur un tout nouveau service qui va vous permettre de trouver des chefs à domicile, des guides touristiques ou même des masseuses thaïlandaises. Son nom ? SecretGuru, mais ce dernier n’est pour le moment disponible qu’au Royaume-Uni et il faudra…

  • Twitter : arrivée des cashtags, pour les actions boursières

    Twitter : arrivée des cashtags, pour les actions boursières

    Sur Twitter, les symboles sont très importants. Grâce au « @ », par exemple, on peut facilement mentionner un autre utilisateur tandis qu’il suffit d’un simple « # » pour créer un hashtag et donc pour lier plusieurs messages entre eux. Oui, et bien Twitter vient justement de lever le voile sur une toute nouvelle fonctionnalité destinée aux actions boursières, les cashtags. Les cashtags qui s’expriment grâce au symbole « $ » et qui vont donc vous permettre de suivre l’évolution de vos actions préférées, et d’obtenir davantage d’informations à leur sujet. Moralité, si vous aimez la bourse, cette fonction devrait…

  • Une nouvelle interface pour Google+

    Une nouvelle interface pour Google+

    Personne ne s’y attendait, personne n’en avait entendu parler avant, mais Google est actuellement en train de déployer la nouvelle version de Google+. Une nouvelle version dotée d’une interface beaucoup plus travaillée et offrant des options de personnalisation qui vous permettront d’adapter le réseau social de la firme à vos attente. Pour le moment, bien sûr, tout le monde ne peut pas encore en profiter mais vous allez tout de même pouvoir vous en faire une idée grâce à la vidéo qui suit. Et autant dire que ce que vous allez voir risque de vous…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -