Yahoo rachète Summly pour 30 millions de dollars

En décembre 2012, une étrange rumeur a commencé à se répandre sur la toile, une rumeur qui indiquait tout simplement que Yahoo était très intéressé par le rachat d’un outil du nom de Summly. Plusieurs mois ont passé, bien sûr, et il semblerait finalement que la rumeur disait vrai. Si l’on en croit AllThingsD, Yahoo aurait effectivement procédé à ce rachat, investissant pas moins de 30 millions de dollars dans un outil que tout le monde ne connait pas forcément mais qui ne manque pas d’intérêt. Et si vous voulez en savoir plus, et bien on peut dire que vous êtes bien tombés parce qu’on va en parler tout de suite et un peu plus bas dans l’article.

Summly, pour le présenter en quelques mots, est un outil imaginé par un jeune anglais du nom de Nick d’Aloisio, un jeune anglais plutôt remarquable d’ailleurs puisqu’il n’avait que 15 ans lorsqu’il a mis au point cette technologie. Pas mal, il faut bien l’avouer. Devenir millionnaire à 18 ans, ce n’est effectivement pas donné à tout le monde.

Yahoo rachète Summly

Yahoo vient tout juste de racheter Summly pour un peu moins de 30 millions de dollars.

Enfin, toujours est-il que Summly est un peu un OVNI sur le marché puisqu’il se présente comme un outil de synthèse textuelle. Un outil qui est donc capable de résumer en quelques lignes n’importe quel contenu écrit et donc n’importe quel article publié sur la toile. Ca marche plutôt bien et on peut d’ailleurs souligner que le bougre se présente sous la forme d’une application mobile offrant différentes thématiques de lecture. Un peu comme un agrégateur de flux rss, donc, mais avec des lectures imposées et variant en fonction de différents mots-clés. Tout ce que le mobinaute doit faire, donc, c’est taper sur la thématique qui l’intéresse pour accéder à tous les articles en correspondance. Ensuite, en faisant une double tape sur le contenu de son choix, il déclenche automatiquement l’algorithme de Summly et il voit ensuite apparaître en quelques secondes le résumé qui va bien.

Formidable, mais qu’est ce que Yahoo va bien pouvoir en faire ? En fait, les applications sont nombreuses et il est fort possible que la firme utilise la technologie de Feedly pour créer son propre agrégateur de flux rss, un agrégateur qui arriverait finalement à point nommé compte tenu du fait que Google Reader disparaîtra de la toile à compter du 1er juillet prochain.

Comme dirait l’autre, la place est à prendre.

Mots-clés webyahoo