Clicky

YggTorrent n’est plus présent sur Google

YggTorrent s’est visiblement attiré les foudres de Google. Le célèbre site de piratage a en effet disparu de toutes les SERP du célèbre moteur de recherche américain en un claquement de doigts. L’équipe a fait l’annonce par le biais de publications partagées sur Twitter et Facebook.

Pour en informer ces utilisateurs, YggTorrent a donc publié ce communiqué sur ses différents profils sociaux : « La page d’accueil vient de se faire ban des résultats de recherche Google (pour le terme « yggtorrent »), l’adresse officielle du site est : yggtorrent.com. Attention aux fake ! »

T411

Pour l’instant, personne ne connaît encore les raisons officielles qui ont poussé la firme de Mountain View à bannir les liens YggTorrent de son moteur de recherche, mais cette décision doit certainement avoir un lien avec la nature des contenus partagés sur le site.

YggTorrent a subitement disparu des résultats de Google

Pour ceux ou celles qui n’auraient jamais entendu parler de YggTorrent, il faut sans doute rappeler que derrière ce nom se cache un site pirate francophone construit autour d’un tracker privé.

Ce service permet de partager et de retrouver les contenus de son choix en toute illégalité. Des films, bien sûr, mais aussi des séries, des animés, des logiciels ou même des jeux vidéo.

Actuellement, il est estimé que près de 500 000 personnes utilisent le site YggTorrent. Pour rappel, en octobre 2017, ce site s’est allié à T411.si, un site se réclamant comme le digne successeur du vénérable T411, fermé par la police un peu plus tôt dans l’année.

Protection de la propriété intellectuelle

Même si Google n’a pas encore pris la peine d’expliquer sa décision de supprimer les liens YggTorrent, il est certain que cela a à voir avec le statut du site de piratage.

Google oeuvre en effet depuis plusieurs années en faveur de la protection de la propriété intellectuelle et l’entreprise a souvent procédé de la sorte par le passé.

Le géant du web est en effet régulièrement sujet à des pressions l’obligeant à supprimer les contenus portant atteinte aux droits d’auteur.

Des informations ont révélé que depuis le début de l’année 2017, période à laquelle Google a publié son rapport de transparence, le géant IT avait traité les signalements d’un million de sites web. Malgré cela, étant donné que Google n’a pas encore annoncé officiellement le retrait de YggTorrent, certains continuent à espérer qu’il s’agit d’une erreur et que le site reviendra sous peu.

Mots-clés googlewebyggtorrent

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !