Yooka-Laylee : un cofondateur du studio a dû enregistrer des voix avec une chaussette dans la bouche

À l’occasion d’un entretien avec l’équipe sonore du prochain Yooka-Laylee, il a entre autres été révélé que Chris Sutherland, co-fondateur de Playtonic Games, a donné de sa personne pour enregistrer les borborygmes de Yooka en émettant ainsi des sons avec une chaussette dans la bouche.

Ce n’est pas si souvent que les projecteurs sont braqués sur l’aspect sonore d’un soft, d’où le caractère particulièrement intéressant d’un récent entretien conduit par Nintendo Life auprès de trois membres de l’équipe audio de Yooka-Laylee and the Impossible Lair.

crédit YouTube

On se rappellera que le premier volet était une madeleine de Proust pas trop mal réalisée de l’époque N64 de Rare, studio que l’on retrouve d’ailleurs en partie dans les forces de Playtonic Games. La bande-son de sa suite sera composée par David Wise et Grant Kirkhope, ce dernier n’étant au passage pas de l’interview au contraire du premier et de la paire Dan Murdoch – Matt Griffin.

Des sons de Yooka-Laylee retravaillés vers la fin du développement

Matt Griffin et Dan Murdoch qui reconnaissent d’ailleurs la difficulté d’enregistrer les effets sonores. Et quand on leur pose la question de savoir si ce travail a consisté, pour les employés de Playtonic Games, à produire des sons dans des micros, Daley Johnson, « engagement director » au sein du studio, évoque « la chaussette ».

« Ah, oui », enchaîne Dan Murdoch, « Nous avons donc dû réenregistrer Yooka [NDLR : le caméléon vert]. Assez tardivement [dans le développement], ils ont décidé [de] changer la façon dont il tient les objets… vous voyez comment il lèche les objets et les fait rouler jusque dans sa bouche ? Chaque action de Yooka et élément vocal du jeu devait être réenregistré avec Chris Sutherland [NDLR : directeur du projet et co-fondateur de Playtonic Games] avec une chaussette dans la bouche, afin que nous puissions avoir un son différent à chaque saut. »

Matt Griffin reconnaît malgré tout adorer travailler dans le sound design. David Wise tempère ensuite son camarade en lui assurant que contrairement à ce que celui-ci pouvait penser, il n’a en fait réalisé qu’assez peu d’effets sonores. Ses derniers en date étant ceux de Donkey Kong Country paru en 1994 sur Super Nintendo.