Clicky

YouTube a supprimé plusieurs vidéos d’Alex Jones

Alex Jones est connu de la majorité des utilisateurs de YouTube outre-Atlantique. L’Américain est le responsable du site d’extrême droite Infowars qui publie souvent des vidéos conspirationnistes sur sa chaine YouTube. Malgré ses 2,3 millions d’abonnés, le YouTubeur est dans la ligne de mire de la plateforme depuis un bon bout de temps.

Si au début, les menaces de YouTube étaient surtout verbales, la plateforme est finalement passée à l’acte en supprimant 4 vidéos de la chaine d’Alex Jones. La raison en est simple : les vidéos en question enfreignaient les conditions d’utilisation de la plateforme vidéo du fait qu’elles contenaient des propos qui pouvaient mettre en danger la vie de mineurs et qui véhiculaient un message de haine à l’encontre de la communauté musulmane.

La suppression de ces vidéos n’a en aucun cas miné le moral d’Alex Jones qui a décidé de les reposter sur son propre site web.

YouTube est intransigeant

Pour expliquer son geste, la plateforme vidéo a tenu à publier un communiqué sur les réseaux sociaux. « Nous avons des politiques de longue date contre la mise en danger des enfants et les discours de haine. » a indiqué la porte-parole de YouTube.

« Nous appliquons nos politiques de manière cohérente en fonction du contenu des vidéos, quel que soit le locuteur ou la chaine, nous appliquons également une politique claire à trois temps et nous fermons les chaines lorsqu’elles reçoivent trois griefs en trois mois. »

Alex Jones n’en a que faire

Parmi les vidéos supprimées par YouTube, il y a celle intitulée « Comment prévenir le libéralisme – Une annonce de service public » dans laquelle on peut voir un homme étouffer et pousser un enfant sur le sol. Dans les autres vidéos, on entend des propos qui critiquent l’islam et la migration des musulmans vers l’Europe.

L’action de YouTube n’a pas empêché Alex Jones de partager ses vidéos avec ses abonnés. Il les a repostées sur son site web avec le message suivant : « YouTube a supprimé 4 vidéos de la chaine Infowars qui étaient des critiques du libéralisme. Malgré cela, vous pouvez les regarder en suivant ce lien et vous faire votre propre avis. »

Face à tous ces avertissements, la chaîne d’Alex Jones s’expose à de lourdes sanctions. Elle pourrait même être suspendue par YouTube si le très controversé animateur décide de continuer sur sa lancée.

Mots-clés youtube

Micka

Curieuse de nature, je cherche à m'épanouir dans l'une de mes passions, l'écriture web, avec la devise : ne rien prendre pour acquis et prendre chaque mission comme un challenge.