YouTube : quand un prank devient un symbole de résistance civile

Le prank est devenu tendance. Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers de la chose, un prank consiste à filmer des individus à leur insu à l’occasion d’une force. La séquence vidéo est ensuite mise en ligne, dans le but de faire le buzz. Récemment, en Russie, des étudiants ont été victimes d’une farce dans un dortoir de l’institut d’aviation civile d’Oulianovsk. D’une manière inattendue, cette dernière a pris une tournure inattendue.

Les jeunes étudiants ont été filmés en train de danser en tenues légères, au rythme électro du titre « satisfaction » de Benny Benassi. Portant un chapeau de pilote, les cadets de l’institut léchaient des bananes tout en se laissant tapoter les fesses. En quelques jours, le clip a été vu plus de deux millions de fois sur les plateformes comme Facebook et VKontakte.

Prank Russie

Sergueï Krasnov, le recteur de l’institut, se dit outré et dénonce la séquence, une séquence qualifiée d’extrêmement dégradante. Outre le fait qu’ils soient déjà des victimes du prank, les adolescents subissent jusqu’à aujourd’hui des sanctions d’une grande sévérité.

Un avenir incertain pour les étudiants d’Oulianovsk

Pour le recteur des lieux, cette vidéo est dénuée de toute moralité. Extrêmement agacé, il a fait la promesse, devant la presse, que ces personnes « ne trouveront jamais de travail ».

Le Gouverneur de la région d’Oulianovsk, Sergueï Morozov, a constitué une commission pour vérifier les infractions commises, notamment par rapport aux règles de l’aviation civile. Il a qualifié le prank d’Oulianovsk comme étant une « grave insulte ».

Par ailleurs, un communiqué émanant de l’agence fédérale du transport aérien russe recommande la fermeté dans l’application de sanctions disciplinaires réservées aux quatorze cadets du clip. L’agence insiste aussi sur la nécessité de faire passer un examen psychologique à chacun d’entre eux.

Néanmoins, le sort de ces adolescents a suscité la compassion chez de nombreux Russes.

La solidarité russe contre la pression du gouvernement

D’après le sociologue Victor Vakhchtaïn, il est clair que ces jeunes Russes ne voulaient que s’offrir un instant de liberté, étant donné qu’ils suivent un rythme de vie hyper discipliné.

Un sondage effectué auprès des Russes a révélé que presque la moitié de la population a vu la vidéo. Les citoyens estiment que ce n’était qu’une « blague inoffensive ». Toutefois, les autorités ne semblent pas partager le même point de vue.

Une résistance civile s’est alors mise en place. Pas moins de cinquante clips ont été tournés par des athlètes, un présentateur télé, et même des femmes au foyer pour manifester leur soutien aux adolescents.

Les séquences ont été massivement partagées sur les réseaux sociaux. Les acteurs de ces vidéos miment la chorégraphie du prank d’Oulianovsk sur le même tube de Benassi.

Notons que la séquence du dortoir n’avait à l’origine aucun caractère politique.

Mots-clés pranksyoutube