Clicky

YouTube : les convertisseurs de MP3 dans la tourmente

En 2017, l’industrie américaine du disque et YouTube avaient gagné leur bataille contre le site YouTube-MP3.org qui permettait de convertir des vidéos YouTube en fichier audio. Suite à une décision de la Recording Industry Association of America (RIAA) qui défend les intérêts de l’industrie du disque aux États-Unis, le site a était contraint de fermer.

En dépit de la fermeture de l’un des plus grands sites de conversion de vidéos en MP3, plusieurs autres outils de téléchargement vidéo et de conversion MP3 continuent d’apparaitre sur la toile.

YouTube ne lâche pas l’affaire et continue à réclamer la fermeture de tous ces sites.

Suite aux différentes pressions légales de la célèbre plateforme de vidéos, de nombreux sites de ce genre ont décidé de désactiver toutes leurs fonctionnalités.

Pickvideo.net et Video-download abandonnent

Plusieurs sites de conversion de vidéo et MP3 ont décidé de se conformer à la loi en abandonnant leurs activités. Parmi eux, on citera entre autres Pickvideo.net, Video-download.co ou encore EasyLoad.co qui font référence au procès intenté par YouTube contre YouTube MP3 pour expliquer leur choix de désactiver leurs fonctionnalités.

C’est en publiant un communiqué que la majorité d’entre eux ont fait connaitre leur décision. « Nous sommes désolés de vous informer que tous les services de téléchargement et de conversion ont été désactivés pour se conformer à une demande de Cess & Desist. »

Une victoire de l’industrie du disque

La désactivation de ces services de téléchargement sur ces plateformes marque une fois de plus une victoire pour l’industrie de la musique qui considère l’extraction de flux comme l’une des plus grandes menaces de piratage, pire que les sites torrents ou les portails de téléchargement direct. Ce problème a été pris au sérieux par la RIAA, l’IFPI et le BPI lorsqu’ils ont intenté une action en justice contre YouTube-MP3, le plus grand site d’extraction de flux à l’époque.

Sous la pression de ces différentes entités, YouTube-MP3 avait alors accepté de fermer volontairement son site l’année dernière alors qu’il comptait plus d’un million de visiteurs par jour. La fermeture de YouTube-MP3 a permis à YouTube et à l’industrie du disque d’identifier leurs prochaines cibles qui ont également cédé sous la pression légale.

Suite à de telles mesures, on se demande si d’autres sites oseraient encore se lancer dans l’extraction de flux.

Mots-clés youtube