Web

YouTube passe au WebM

C’était prévisible, on savait bien que YouTube allait jouer un rôle majeur dans la guerre des codecs qui oppose le WebM au H.264 et Google vient justement d’avancer un nouveau pion sur le damier qui l’oppose aux autres. En effet, YouTube a récemment annoncé que toutes les vidéos envoyées sur le service vont désormais être encodées en WebM. Pas de doute, c’est Microsoft, Apple et tous ceux qui ont opté pour le H.264 qui doivent l’avoir un peu mauvaise.

Cela fait déjà un moment que les grandes firmes du web s’affrontent sur le terrain des codecs vidéo. Nous en avons déjà parlé à maintes reprises ici mais nous allons quand même prendre le temps de résumer brièvement la situation. Le codec H.264 existe depuis un moment déjà et la plupart des navigateurs web l’ont supporté mais il présente un inconvénient de taille : son prix. La douloureuse étant ce qu’elle est, tous les acteurs du marché ne peuvent pas forcément se le payer et c’est d’ailleurs le cas de la fondation Mozilla.

Et puis, au mois de mai de l’année dernière, Google a créé la surprise en lancant un codec qui se veut « libre » et « ouvert » : le WebM. Bien entendu, ce dernier se positionne sur le même créneau que le H.264 mais il se base sur VP8 et Ogg Vorbis et ne coûte pas un rond. Ce qui explique sans doute pourquoi Mozilla et Opera se sont très vite jetés dessus. Microsoft et Apple disposant de moyens financiers plus conséquents et ne souhaitant surtout pas rejoindre le clan de leur ennemi commun, Google, n’ont pas franchi la ligne et continuent par conséquent à défendre les couleurs du H.264.

Voilà la situation. Deux codecs, deux camps, et un conflit que l’on présente souvent comme la grande guerre des navigateurs web. Forcément, Google est bien décidé à tout faire pour imposer son format  à la concurrence et le géant de la recherche vient donc de franchir une toute nouvelle étape avec YouTube. Désormais, toutes les vidéos envoyées sur le service seront converties en WebM. Et on peut dire que l’opération est en bonne voie puisqu’environ 30 % du catalogue est déjà passé au WebM.

Pour le moment, YouTube continuera bien évidemment de supporter le H.264 mais on ne sait pas si cela durera encore longtemps. Google a tout intérêt à pousser les internautes à opter pour son format et nul doute que la firme fera tout ce qui est en son pouvoir pour parvenir à ses fins. En revanche, pour ceux qui se poseraient la question, il faut préciser que le WebM peut-être lu nativement par Opera, Firefox et Google Chrome, c’est vrai, mais on peut aussi en profiter sur Internet Explorer et Safari à condition d’installer un plugin… développé par Google.

Reste plus qu’à attendre la réaction de Microsoft et d’Apple, maintenant…

Via