Clicky

YouTube répond suite à la polémique de la vidéo de Logan Paul

Depuis le 31 décembre 2017, date à laquelle il a fait l’erreur de publier la vidéo de trop sur YouTube, Logan Paul se trouve dans l’œil du cyclone. Pour rappel, à cette date, le jeune homme a eu la mauvaise idée de poster sur la plateforme une vidéo le corps d’un homme qui s’était pendu dans la forêt d’Aokigahara au Japon, baptisée la forêt du suicide.

C’est au cours d’une expédition dans l’un des flancs du mont Fuji, réputé pour être l’endroit de prédilection des Japonais pour mettre fin à leur vie, que le YouTubeur est tombé sur la dépouille du défunt.

YouTube

Au lieu d’alerter les autorités compétentes, le jeune homme a préféré dégainer sa caméra pour filmer la scène et la partager avec ses 50 millions de followers. Logan Paul ne s’attendait pas aux réactions suscitées par cette publication. En effet, la vidéo a indigné la majorité de ses followers.

Suite aux violents commentaires auquel il a dû faire face, Logan Paul a supprimé la publication des réseaux sociaux et s’est excusé sur son compte Twitter.

De plates excuses

Lors de la publication de la vidéo, Logan Paul avait précisé fièrement que ce n’était pas un trucage et que c’était « Le vlog le plus réel qu’il n’ait jamais posté sur sa chaine. » Il avait également ajouté que ce moment marquerait l’histoire de YouTube. Certains followers ont critiqué les propos de Logan Paul qu’ils jugeaient irrespectueux et consternants.

Face au tollé provoqué par sa publication, Logan Paul a présenté ses excuses sur Twitter. « Je suis désolé. Je n’ai jamais fait face à de tels critiques auparavant parce que je n’avais jamais commis une telle erreur. » Dans sa tirade, le YouTubeur a indiqué que son objectif était de « sensibiliser les gens face au suicide » et non de faire le buzz sur le dos d’une personne qui a perdu la vie d’une façon aussi tragique.

YouTube sort de son silence

YouTube n’est pas resté insensible face à cette affaire et est sorti de son silence. Le célèbre YouTubeur Philip DeFranco a publié sur son compte Twitter une déclaration faite par la plateforme concernant cette affaire.

« Nous sommes de tout cœur avec la famille du défunt. YouTube interdit les contenus violents ou à caractères morbides publiés de façon irrespectueuse dans l’unique but de faire sensation. Notre site ne publie ce genre de vidéos que si elles contiennent des informations éducatives. »

La plateforme a aussi souligné qu’elle travaillait en collaboration avec des associations comme le National Suicide Prevention Lifeline pour accompagner les personnes ayant besoin d’aide.

Mots-clés webyoutube

Share this post

Micka

Curieuse de nature, je cherche à m'épanouir dans l'une de mes passions, l'écriture web, avec la devise : ne rien prendre pour acquis et prendre chaque mission comme un challenge.