YouTube : une extension pour lutter contre le fascisme sur Internet

Le Metropolitan Anarchist Coordinating Council (MACC) est une organisation dont l’objectif est de faciliter la collaboration entre les anarchistes basés à New York. Elle s’est engagée dans une lutte idéologique contre les néonazis, les suprématistes et les ethnonationalistes. L’organisation a récemment mis au point No Platform for Fascism Tool Kit. Il s’agit d’un plug-in de navigateur permettant à l’utilisateur d’aider à répliquer contre la propagande de l’extrême droite.

L’idée du groupe antifasciste est de combattre la doctrine, non pas en descendant simplement dans les rues, mais en mettant en place une variété de stratégies et de tactiques. Le MACC effectue, par exemple, des activités de recherche et de surveillance de groupes néonazis, des campagnes de sensibilisation sur les mouvements et les groupes, etc.

YouTube

L’extension est disponible sur Chrome et Firefox. Jusqu’ici, elle a permis d’envoyer deux-mille rapports à YouTube.

Contre-attaquer leur recrutement

La plateforme de partage vidéo a maintes fois été critiquée pour son laxisme par rapport aux séquences indésirables. Elle a donc pris l’initiative de ne pas monétiser les contenus haineux. Néanmoins, cela n’a pas empêché les fanatiques et extrémistes d’être actifs sur le réseau.

« Le plug-in No Platform for Fascism vise à empêcher les idéologies fascistes, néonazies et suprématistes blanches de prendre pied dans le courant dominant et de leur refuser le pouvoir d’encourager la violence contre les personnes marginalisées », a déclaré le groupe dont les membres ont choisi de rester dans l’anonymat.

Un système de censure ?

L’extension est destinée à être installée dans la barre d’outils du navigateur. Lorsque de nouvelles vidéos sont disponibles, l’icône s’illumine. En cliquant sur celui-ci, l’utilisateur n’aura accès qu’à des vidéos sélectionnées par les chercheurs du MACC. En outre, un clic sur le plug-in qui se trouve sous la barre de recherche de YouTube permettra à l’internaute de signaler une vidéo.

« Le plug-in No Platform for Fascism n’est pas un mécanisme de bridage : les utilisateurs choisissent de signaler ou de ne pas signaler chaque vidéo et de modifier le contenu du formulaire de rapport comme ils le souhaitent», a souligné l’organisation.

« La création de rapports est simplifiée, mais n’est pas automatisée, et aucun faux compte ou rapport n’est créé … De plus, le plug-in a pour but de mettre en évidence le contenu YouTube existant qui va à l’encontre des politiques de YouTube », a-t-elle poursuivi.

Mots-clés webyoutube