YouTube : une fusillade a éclaté au siège de l’entreprise

YouTube a une partie de ses locaux à San Bruno, en Californie. Hier, une femme armée est entrée dans le bâtiment avant d’ouvrir le feu sur les personnes présentes sur place. Elle a blessé trois salariés avant de retourner l’arme contre elle.

La scène a été rapportée par CBS, une station couvrant l’intégralité de la baie de San Francisco.

Une femme, dont le nom n’a pas encore été communiqué par les services de police, a franchi les portes du siège de l’entreprise et elle a ensuite sorti une arme avant d’ouvrir le feu sur les salariés présents sur place.

La femme est entrée et elle a ouvert le feu sur un groupe

Plusieurs personnes ont été touchées, dont une gravement. Paniqués, les salariés de l’entreprise ont immédiatement quitté les lieux. De leur côté, les forces de police sont très vite intervenues sur place, mais elles n’ont pas eu grand-chose à faire.

L’auteure de la fusillade a en effet retourné l’arme contre elle avant de se suicider.

D’après un témoin cité par la chaîne d’information CNN, la femme a fait irruption dans les locaux de l’entreprise au moment du déjeuner et elle semblait viser une personne en particulier. L’attaque se serait en outre produite dans une des cours intérieures des locaux de l’entreprise.

La tireuse semblait donc chercher une personne en particulier.

L’attaque visait une personne en particulier

Les blessés ont tous été transportés à l’hôpital général de San Francisco pour recevoir des soins adaptés. Parmi les trois personnes touchées se trouvent deux femmes de 32 et de 26 ans et un homme de 36 ans. La première victime est dans un état sérieux, mais les deux autres devraient être en mesure de quitter l’hôpital sous peu.

Une quatrième personne a également été conduite à l’hôpital après s’être blessée à la cheville en fuyant les lieux.

Todd Sherman, un employé de l’entreprise, a relaté toute la scène sur Twitter avant d’être évacué par les forces de police. Pour l’heure, personne ne connaît les motivations exactes de l’auteure de la fusillade, mais les forces de police évoquent des « problèmes personnels ».

Google, de son côté, a déclaré être en relation avec les enquêteurs chargés de l’affaire et la firme s’est engagée à fournir des informations sur la fusillade lorsqu’elle sera habilitée à le faire.

Mots-clés youtube