YouTube : une opération a été diffusée en réalité augmentée

Ce qui se passe dans les blocs opératoires, seuls les chirurgiens et leurs assistants en sont au courant. Dès que le patient entre dans la chambre, son sort ne dépend plus que de l’expérience de l’équipe chirurgicale. Néanmoins, dernièrement, pour la première fois dans toute l’histoire de la médecine, le déroulement d’une opération a pu être assisté en direct par le monde entier. Il s’agit également de la première opération réalisée à partir de la réalité augmentée.

L’opération a eu lieu le mardi 5 décembre 2017 à l’hôpital Avicienne de Bobigny (Seine-Saint-Denis) et s’est soldée en succès. Elle a été réalisée par le professeur Thomas Grégory, un chirurgien français. Via Skype, il a été assisté par quatre autres chirurgiens situés aux quatre coins du monde.

Ransomware Hôpital

Pr Thomas Grégory disposait également du casque HoloLens de Microsoft pour visualiser les informations nécessaires en temps réel.

Voir à travers la peau de la patiente

L’opération a été diffusée en direct à partir de 16h depuis la chaîne de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). La séquence a également été retransmise sur YouTube.

Pr Thomas Grégory est le chef de service de chirurgie orthopédique et traumatique de l’hôpital Avicienne. Il a été conseillé par des chirurgiens de la Corée du Sud, des États-Unis et de la Grande-Bretagne. Sa mission consistait à poser une prothèse à l’épaule d’une patiente de quatre-vingts ans.

Grâce aux lunettes à réalité augmentée, il pouvait voir des modèles 3D de clichés d’imagerie devant lui. Ceux-ci ont été préalablement obtenus à partir des examens et analyses effectués sur la patiente.

Le Graal du médecin

« Le Graal pour un médecin est de voir ce que son œil ne peut pas visualiser : le squelette du patient dans les moindres détails. C’est ce qui va se passer », a expliqué Thomas Gregory au Parisien. Pour lui, c’est la promesse d’une « une nouvelle ère où le chirurgien a enfin son cockpit devant les yeux, et a toutes les informations possibles qui lui permettent de standardiser et sécuriser l’opération chirurgicale ».

D’après l’APHP, « C’est la première fois au monde qu’une utilisation aussi complète des aspects immersifs et collaboratifs de ce dispositif de réalité mixte est faite dans un bloc opératoire tout en conservant une qualité d’images holographiques optimale ». Il s’agit surtout d’un procédé intéressant pouvant servir à la formation des futurs chirurgiens.

Par ailleurs, Florent Pelisser, le chargé du projet HoloLens chez Microsoft, a tenu à souligner que cette technologie est un véritable « ordinateur sans fil que le chirurgien met sur sa tête, et qu’il peut contrôler par la voix et le geste. »

Mots-clés youtube