Clicky

YouTube va lancer des filtres pour les stories

Bonne nouvelle pour les créateurs de contenus sur YouTube. Google va effectivement mettre à leur disposition des filtres en réalité augmentée qu’ils pourront ajouter à leurs stories.

Les stories font sans aucun doute partie des fonctionnalités les plus convoitées ces temps-ci par les utilisateurs des réseaux sociaux. Ayant été déployés pour la première fois par Snapchat, ils sont désormais disponibles sur des plateformes telles que Facebook et Instagram. YouTube permet également de poster des stories.

Mais Google souhaite apparemment proposer des fonctionnalités bien plus élaborées que celles des plateformes concurrentes. Dans un nouvel article de blog, YouTube affirme vouloir permettre aux créateurs de contenus d’appliquer des filtres en réalité augmentée sur leurs stories.

Les filtres en question visent à corriger les défauts de la caméra et peuvent aussi être utilisés pour ajouter des éléments tels que des lunettes, des chapeaux en 3D ou encore des masques.

Autant dire qu’il s’agit d’une fonctionnalité qui devrait plaire aux vidéastes.

Une possibilité de retoucher les images

D’après YouTube, le recours au machine learning permettra de réaliser des opérations plus complexes. Parmi les possibilités offertes par Augmented Faces API, on pourra par exemple recadrer les visages et suivre le mouvement de l’utilisateur avec une précision sans précédent.

Cette technologie sera aussi en mesure de réduire les bruits environnants.

Ces filtres intelligents de YouTube seraient d’ailleurs en mesure de créer des effets de maquillage hyper-réalistes. S’y ajoute la possibilité de projeter des ombres artificielles. Pour couronner le tout, Google a fait en sorte que les technologies utilisées pour la fonctionnalité soient compatibles avec une intelligence artificielle qu’elle a récemment lancée. Cette combinaison permet notamment de créer des stories avec des plans vidéo sans fond vert.

Une fonctionnalité qui ne s’adresse pas à tout le monde

Certes, ces filtres de YouTube s’avèrent relativement utiles, mais tout le monde ne pourra pas les utiliser. Seuls les créateurs de vidéos comptant plus de 10 000 abonnés auront la chance d’en profiter. De plus, il faudra être en possession du dernier SDK ARcore.

Google compte visiblement étendre la nouvelle fonctionnalité vers d’autres produits. « Nous sommes ravis de partager cette nouvelle technologie avec les créateurs, les utilisateurs et les développeurs », ont annoncé Artsiom Ablavatski et Ivan Grishchenko, deux ingénieurs-chercheurs de l’équipe Google AI. À eux d’ajouter : « à l’avenir, nous prévoyons d’étendre cette technologie à davantage de produits Google. »

Mots-clés webyoutube