Zealandia : une expédition pour percer les mystères du continent oublié

Zealandia fascine de nombreux chercheurs et certains d’entre eux ont décidé de mener une expédition sur place afin de percer les nombreux mystères du continent oublié.

Zealandia est effectivement un continent à part entière, un continent qui a sombré dans les flots après s’être progressivement détaché de l’Australie et de l’Antarctique. Il repose au fond de l’océan Pacifique depuis plusieurs dizaines de millions d’années, mais il a tout de même fait l’objet de nombreuses études par le passé.

Zealandia

D’après les observations menées par les scientifiques, ce continent perdu s’étendrait sur près de cinq millions de kilomètres carrés.

Zealandia, le continent perdu

Il offrirait donc une superficie supérieure à celle de la Russie, de la Biélorussie et de l’Ukraine réunies. En revanche, il serait à la fois plus long et plus étroit que les autres continents connus.

Zealandia n’est pas totalement immergé cependant. La Nouvelle-Calédonie ferait ainsi partie du continent, de même pour la Nouvelle-Zélande.

L’Université nationale australienne s’intéresse beaucoup à ce continent et elle a ainsi annoncé durant la nuit la formation d’une nouvelle expédition de deux mois, une expédition visant à étudier ses parties immergées.

Rupert Sutherland, un chercheur travaillant pour l’Université Victoria de Wellington en Nouvelle-Zélande, se passionne depuis longtemps pour le continent perdu et notamment pour ses propriétés géologiques. D’après lui, ce voyage devrait donc nous en apprendre un peu plus sur sa nature exacte et sur la configuration tectonique globale de notre planète.

Il pense aussi que l’étude de Zealandia nous permettra de mieux comprendre les origines de la ceinture de feu du Pacifique.

Une expédition pour percer ses mystères

Cette zone fascine elle aussi les géologues depuis plusieurs décennies en raison de ses propriétés uniques. L’expression désigne en effet un alignement de volcans situés sur le pourtour de l’océan, un alignement s’étendant sur environ quatre mille kilomètres. En tout, la ceinture compte ainsi 452 volcans, soit environ 75 % des volcans émergés de la planète.

L’expédition aura lieu à bord du navire de forage JOIDES Resolution. L’équipage aura pour mission de récupérer des échantillons de roches en procédant à des forages ciblés. Ces extraits permettront aux chercheurs de retracer l’histoire océanographique du continent et peut-être même de nous en apprendre plus sur ses propriétés lorsqu’il était encore émergé.

Il faut d’ailleurs noter que cette expédition s’inscrit dans l’IODP et donc dans le programme international de découverte de l’océan. Lancé en 2003, il se destine à l’étude de la géologie sous-marine, une étude reposant précisément sur des forages profonds. Plusieurs pays le soutiennent et c’est notamment le cas des Etats-Unis, du Japon, de la Chine, de l’Inde, de la Corée ou encore du consortium Australie-Nouvelle-Zélande.

Mots-clés géologieinsolite