1 million de dollars pour une image de la fausse autopsie alien de Roswell

Beaucoup d’entre nous s’interrogent sur les aliens.  Certains croient en l’existence des extraterrestres, car pour eux notre Univers est trop vaste pour que nous soyons les seuls à y vivre. Pour d’autres, tout cela ne reste que du domaine de la fiction. Pour le moment, personne n’a été en mesure de résoudre ce mystère. Les débats restent donc ouverts.

Ce qui est sûr, c’est que les gens ont toujours été fascinés par les aliens. Et dernièrement, l’intérêt pour ces êtres venus d’ailleurs n’a cessé de grandir. C’est une aubaine pour ceux qui souhaitent faire profit en surfant sur cette vague. C’est notamment le cas du producteur londonien Ray Santilli.

La photo d'un alien
Crédits Unsplash

Comme nous le rapportions en début de semaine, ce dernier a mis aux enchères le NFT (jeton non fongible) d’une image montrant la fausse autopsie d’un alien à Roswell.

Victime d’un accident

L’image que Ray Santilli essaye de vendre sur le site Rarible a été publiée en 1995. D’après lui, elle lui aurait été donnée par un caméraman militaire américain à la retraite. À cette époque, il était très facile de tomber dans le panneau si bien que cette photo avait fait grand bruit.

Le cliché en question montre un alien étendu sur une table d’opération. Sur l’image, on voit aussi un médecin en train de l’autopsier.

À en croire les explications de Ray Santilli lors de la publication de la photo, cet extraterrestre aurait été victime d’un accident de « soucoupe volante » en 1947. Il fait bien entendu allusion au fameux crash de Roswell, qui a alimenté nombre de théories et qui a même fini par trouver sa place dans la pop culture.

Une image qui vaut son pesant d’or

Pendant des années, de nombreuses personnes ont cru en l’authenticité de cette image. Plus tard, le cinéaste et magicien Spyros Melaris a toutefois révélé qu’elle avait été montée de toutes pièces. Avec d’autres individus, il s’est procuré de la viande et du matériel médical pour tout mettre en scène.

Les images ont été prises dans un appartement londonien. Cette version a par la suite été confirmée par Ray Santilli. Ce dernier s’est justifié en déclarant qu’il voulait recréer une scène provenant d’images qu’il avait réellement vues.

« En 1993 ou 1994, nous avons vu les images de l’autopsie dans sa forme originale et les avons ramenées au Royaume-Uni. Au bout d’un an, les images s’étaient complètement détériorées. La seule chose qui restait était quelques images que nous pouvions utiliser comme référence », a-t-il raconté.

Si le NFT de cette image vous intéresse, il faudra débourser 1 million de dollars. Son futur propriétaire recevra également une image physique de 16 mm de l’autopsie.