10 000 ans de changements climatiques dans la glace des Alpes

À cause du changement climatique, de nombreux glaciers finissent par disparaître. Ils sont pourtant très importants pour la communauté scientifique. Les glaciers sont en effet les témoins de l’histoire de notre planète. Leur étude peut nous en apprendre beaucoup sur la Terre.

Pour préserver les échantillons de glaces avant qu’elles ne disparaissent toutes, des chercheurs ont lancé le projet Ice Memory. Il consiste à prélever des carottes glaciaires provenant de différentes régions du globe afin de les étudier. Les chercheurs qui prennent part à ce projet ont déjà effectué des extractions sur le Mont-Blanc et en Bolivie.

Une photo des Alpes
Photo de Karl Köhler – Unsplash

Récemment, ils se sont intéressés à la glace des Alpes. D’après eux, elle renferme des informations sur les changements climatiques de ces 10 000 dernières années.

Une mission couronnée de succès

Cette fois-ci, les chercheurs ont réalisé des prélèvements de glace sur le Colle Gnifetti. Il s’agit du deuxième plus grand système glaciaire des Alpes. L’extraction de la glace a pris cinq jours. Les opérations ont été menées à une altitude de 4 500 mètres.

Le professeur Carlo Barbante de l’université Ca’ Foscari de Venise, en Italie, a déclaré que la mission avait été couronnée de succès.

« La mission a été un succès : l’équipe a obtenu deux carottes de glace de plus de 80 mètres de profondeur d’un site très important qui contient les informations sur le climat de ces 10 000 dernières années. L’équipe a travaillé malgré des conditions climatiques très rudes. »

Des échantillons transférés en Antarctique

L’équipe qui a mené cette mission s’est félicitée de sa réussite. Les chercheurs ont indiqué qu’ils sont intervenus dans les Alpes juste à temps. En effet, le glacier situé dans cette région aurait déjà perdu environ 40% de sa surface totale depuis le 19ème siècle.

Le professeur Fabio Trincardi qui prend part au projet Ice Memory a insisté sur l’importance de ce genre de missions.

« Si nous perdons les archives comme celles-ci, nous ne nous souviendrons plus de la façon dont l’humanité a modifié l’atmosphère. Essayons de la préserver pour les générations futures qui l’étudieront quand nous ne serons plus là. »

Les échantillons de glace prélevés dans les Alpes seront envoyés en Antarctique dans la base franco-italienne de Concordia.

Mots-clés climat