10 endroits dans le monde où il vaut mieux éviter d’aller

La Terre est une planète vraiment merveilleuse. Il suffit parfois de faire quelques kilomètres pour changer totalement d’atmosphère et se retrouver face à des paysages tellement magnifiques qu’ils donneraient presque l’impression de venir d’une autre planète. Toutefois, il existe encore des endroits dans le monde où il est préférable de ne pas mettre les pieds. En voici une dizaine, pour le plaisir de la découverte.

Ces lieux sont très différents les uns des autres, mais ils ont tous une chose en commun : leur accès est très réglementé et ils sont donc inaccessibles pour le commun des mortels.

Zone 51

La fameuse Zone 51.

Accessoirement, ces endroits ont aussi une forte propension à nourrir de nombreuses théories complotistes et il est par conséquent possible que vous en connaissiez la plupart.

La Zone 51, aux États-Unis

La Zone 51 est sans doute un des lieux les plus dangereux au monde, et ce pour une raison assez évidente : les militaires présents sur place ont le droit de tirer à vue sur toutes les personnes franchissant les limites de la base.

Le gouvernement américain a mis beaucoup de temps avant de reconnaître officiellement son existence. D’après ses représentants, cette base servirait à expérimenter des armes et des appareils d’avant-garde, mais les lieux inspirent aussi bon nombre de théories complotistes, des théories faisant le plus souvent la part belle aux extraterrestres.

Pine Gap

Pine Gap, en Australie

Pine Gap se trouve en Australie, et plus précisément au centre du pays. Tout comme la Zone 51, il s’agit d’une base militaire aux accès règlementés et les civils n’ont pas le droit de se rendre sur place.

Fait intéressant, cette base n’est pas uniquement gérée par les autorités australiennes et les Américains sont aussi très présents là-bas. Si l’on en croit ce qui se dit à son sujet, elle servirait de station de pistage satellite et elle serait utilisée par diverses agences telles que la CIA, le NRO ou la NSA.

Bohemian Club

Bohemian Club, aux États-Unis

Cet endroit est situé aux États-Unis pour sa part et s’il n’est pas aussi impressionnant que la Zone 51 ou Pine Gap en termes de superficie, il est tout de même empreint de mystère.

Basé en Californie dans une propriété privée de 11 km², le Bohemian Club est effectivement un club privé ultra fermé fondé par cinq journalistes du San Francisco Examiner en 1872. Il regroupe 2 000 membres triés sur le volet, des membres tous issus de l’élite américaine. Certaines théories pensent qu’il s’agirait du siège des Illuminati. Si vous voulez le rejoindre, alors sachez que le temps d’attente est de 21 ans… au minimum.

La ville secrète de Mejgorié

La ville secrète de Mejgorié, en Russie

Cette ville se trouve dans la République de Bachkirie, dans le sud-est de la Russie. Elle comptait un peu plus de 16 000 habitants en 2014.

Personne ne sait ce qui l’a poussé à prendre cette décision, mais Léonid Brejnev a lancé la construction d’un gigantesque complexe souterrain sous la ville. D’après les informations dont on dispose, cette base secrète s’étendrait sur un peu plus de 1 000 km², mais personne ne sait ce qu’elle abrite puisque son accès est formellement interdit. Si le gouvernement a déclaré qu’il s’agissait d’un site minier, d’autres théories font état d’un centre de commandes top secret ou d’un bunker destiné à abriter le haut commandement du pays en cas d’accident nucléaire.

Pripyat

Pripyat, en Ukraine

Pripyat se trouve à environ trois kilomètres de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Elle est donc en plein milieu de la zone d’exclusion de trente kilomètres mise en place autour du réacteur à l’origine de la catastrophe nucléaire de 1986.

La zone est totalement inhabitée, bien sûr, mais elle baigne aussi et surtout dans les radiations. Il suffit ainsi de rester quelques jours sur place pour être mortellement irradié.

ADX Florence

ADX Florence, aux États-Unis

Il est tout à fait possible de se rendre à l’ADX Florence mais vous n’aurez sans doute pas envie d’aller vivre là-bas. Et pour cause puisqu’il s’agit d’une prison de très haute sécurité réservée aux pires criminels.

Environ 400 personnes seraient détenues sur place, à l’isolement. Certains seraient des terroristes, d’autres des tueurs en série, d’autres encore des parrains de la pègre. Jamie Fellner, une spécialiste des prisons américaines, avait déclaré à son sujet : “C’est une version high tech de l’enfer. ADX est moderne, propre et bien gérée. Tout brille. Mais à l’intérieur, vous avez des centaines d’hommes isolés en permanence, privés de contacts sociaux ordinaires avec les autres”. Parmi ses invités les plus connus, on trouve Djokhar Tsarnarv, l’auteur des attentats de Boston en 2013, ou encore Zacarias Moussaoui, condamné pour conspiration dans les attentats du 11 septembre 2001.

La Division 39

La Division 39, en Corée du Nord

Entrer en Corée du Nord n’est pas forcément facile, mais franchir le seuil de la Division 39 relève de l’impossible. Les soldats présents sur place ont en effet pour ordre de tirer à vue sur toutes les personnes étrangères au service.

D’après ce qui s’en dit, la Division 39 serait utilisée pour alimenter la caisse noire de Kim Jong-un. Elle verserait d’ailleurs dans l’illégalité la plus complète et de nombreuses personnes pensent ainsi qu’elle est impliquée dans le trafic de drogue et même dans la contrefaçon monétaire.

L'île de Surtsey

L’île de Surtsey, en Islande

Cette petite île volcanique se trouve au large de la côte méridionale de l’Islande, à l’extrémité sud des îles Vestmann, et elle s’est formée suite à une éruption volcanique sous-marine.

Elle est sortie des flots en 1963 et la vie a commencé à apparaître spontanément sur ses terres quelques années plus tard. Le gouvernement islandais a donc décidé d’en interdire l’accès au public afin de laisser la vie suivre son cours. Seuls les biologistes et les botanistes agrémentés sont habilités à se rendre sur place.

L'Île des Sentinelles

L’Île des Sentinelles, dans le golfe du Bengale

Cette île se trouve dans le Golfe du Bengale et plus précisément au beau milieu de l’océan indien. Elle abrite une tribu d’autochtones vivant en totale autarcie, une tribu refusant en bloc le contact avec le monde extérieur.

En 2007, deux pêcheurs ont eu la malencontreuse idée de s’aventurer sur place. Ils ont été exécutés. Face à la situation, le gouvernement indien a décidé d’interdire l’accès à la région. Si vous voulez en savoir plus sur cette île pas comme les autres, vous pouvez vous rendre ici.

Le Metro-2

Le Metro-2, en Russie

Il y a peu de chances que vous vous rendiez là-bas et c’est assez logique, car personne n’a encore été en mesure de prouver l’existence de ce lieu.

Le Metro-2 fait en effet référence à un réseau de tunnels censés relier le Kremlin, les quartiers généraux du FSB, le ministère de la Défense, l’aéroport international de Vnoukovo et la ville militaire de Krasnoznamensk. Il aurait été fondé par Staline afin de faciliter la fuite des dirigeants russes en cas de problème. Seuls quelques individus triés sur le volet seraient au courant de son existence.