10 jeux qui ont marqué les années 80

On peut dire que les jeux vidéo ont changé la façon de s’amuser de beaucoup de personnes depuis leur apparition dans les années 70. Aujourd’hui, on ne compte plus les différents jeux auxquels on peut jouer sur des consoles toutes aussi performantes les unes que les autres. Toutefois, les vrais fans diront que c’est dans les années 80 que l’engouement pour ces jeux électroniques a vraiment commencé, notamment avec la sortie de nombreux titres qui restent aujourd’hui de grands classiques.

La liste suivante présente 10 jeux qui ont incontestablement marqué les années 80.

Mario et Luigi
Crédits Pixabay

A lire aussi : Stardew Valley et d’autres jeux indés en route sur le Xbox Game Pass

Maniac Mansion (1987)

Maniac Mansion est un jeu produit par Lucasfilm Games. Il s’agit d’un jeu d’aventure conçu par le génie de la comédie Ron Gilbert. Ce dernier a utilisé le langage de programmation SCUMM pour créer le titre qui s’est démarqué parmi les jeux d’aventure des années 80. Le jeu est rempli de blagues hilarantes, ainsi que de clichés de films de série B. Son interface est intuitive et accessible et intègre sans interruption des scènes d’animation et des puzzles non-séquentiels.

Jet Set Willy (1984)

Parmi les jeux sur ordinateur des années 80, Jet Set Willy, produit par Software Projects, s’est démarqué grâce à son sens de l’humour irréel et à son atmosphère qui paraissait véritablement dérangeante. Son créateur, Matthew Smith, a conçu son monde idiosyncratique avec des règles distinctes et une logique souvent tordue. On faisait face à des visions vraiment monstrueuses comme des têtes géantes de démons tout au long du jeu. Le parcours consistait à visiter une maison bizarre avec ses caves à vin hantées et ses tours de guet.

Track & Field (1983)

Pour ceux qui aimaient le sport, le jeu d’athlétisme de Konami était bien connu pour apporter un vrai effort physique à l’expérience arcade grâce à son interface légendaire avec des boutons qu’on aimait bien maltraiter. Le jeu Track & Field comprend six événements nécessitant à la fois de la vitesse et un bon timing. Jusqu’à quatre joueurs peuvent entrer en compétition les uns contre les autres. Le jeu était tellement apprécié qu’il y a eu des suites, notamment Hyper Sports, ainsi que tout un éventail de jeux que l’on pouvait jouer sur une console de maison.

Kung-Fu Master (1984)

Le jeu a été produit par Irem et contient des effets sonores de combat inimitables ainsi qu’un large éventail d’attaques d’arts martiaux. Ce jeu a été un précurseur pour  de nombreux autres jeux de combat comme Yie Ar Kung Fu ou encore Double Dragon. Il a été grandement inspiré par le film de Bruce Lee « Game of Death » et proposait un côté film d’action de Hong Kong aux arcades un peu partout dans le monde.

OutRun (1986)

OutRun incarnait parfaitement la culture des années 80 avec son ciel bleu, sa musique synthpop et ses voitures. Il a été conçu par le génie de Sega, Yu Suzuki, après un voyage en voiture en Europe. Il ne s’agit pas d’un jeu de course mais plutôt d’un jeu qui prône la joie de conduire. Sa structure en plusieurs étapes et sa complexité scénique vont inspirer le design des jeux d’arcade pour les dix ans à venir.

SimCity (1989)

SimCity a été produit par Electronic Arts et conçu par Will Wright. Ce jeu de simulation de conception urbaine s’est inspiré de dizaines de manuels scolaires, en particulier « Urban Dynamics » de Jay W Forrester. Cela a permis d’apporter l’économie, l’architecture, ou encore la culture dans ce moteur pour créer des villes complexes. Le jeu a inspiré toute une génération d’étudiants à devenir des politiciens, des urbanistes, mais il a surtout conduit à la création du jeu The Sims.

Gradius (1985)

Un autre jeu de Konami, Gradius était la star des arcades du milieu des années 80 parmi les jeux « space shooter » du même genre comme Galaga, Xevious ou Defender. Gradius s’est démarqué avec son système qui permet aux joueurs de personnaliser leur vaisseau Vic Viper avec un éventail d’armes et de systèmes défensifs. Les effets visuels et les combats épiques faisaient aussi de ce jeu l’un des meilleurs de sa catégorie.

Super Mario Bros 3 (1988)

Super Mario Bros 3 de Nintendo serait le plus grand jeu de plateforme pur jamais développé. Le jeu introduit des costumes pour augmenter la puissance, mais aussi un grand nombre d’innovations au niveau du gameplay. Avec son design non-linéaire et expérimental, ce jeu va influencer l’ère moderne de Nintendo. Super Mario Bros 3 est à la base d’autres jeux comme Super Mario 64, Sunshine ou encore Paper Mario. L’on sait qu’en 2020, une copie encore scellée du jeu a été vendue aux enchères pour 156 000 dollars.

Pac-Man (1980)

Pac-Man aurait été conçu par Toru Iwatani comme un antidote pour ceux qui aimaient les jeux de tir. Les vaisseaux spatiaux et les aliens ont alors été remplacés par une bouche animée et des fantômes. Tout ce qui concerne le jeu de Namco semble iconique, que ce soit le labyrinthe où le personnage évolue, ou encore l’effet sonore que tout le monde connait. A l’époque, c’était une superstar des arcades qui a été accompagnée par des ventes d’accessoires, mais qui a aussi eu des suites. Pac-Man est encore aujourd’hui un symbole universel des jeux vidéo.

Tetris (1984)

Qui ne connait pas Tetris ? Ce jeu incontournable a été programmé sur un vieil ordinateur Electronika 60 dans le centre informatique Dorodnitsyn de Moscou. Sa montée en puissance est l’histoire la plus fascinante du monde des jeux vidéo. L’homme à la base de ce jeu était le programmeur Alexey Pajitnov dont l’enfance a été marquée par son amour pour les puzzles. Tetris est le jeu qui a véritablement lancé la Game Boy pour ensuite passer sur de nombreuses autres plateformes. Il ne s’agit pas d’un jeu avec un héros, il s’agit d’un jeu qui consiste à ranger le mieux possible des objets dans un espace restreint. Cette simplicité est peut-être la raison pour laquelle on a presque tous été attiré par Tetris.